Deux voitures volées retrouvées par les policiers de Rouen

Volées en septembre, une Renault et une Volkswagen vont pouvoir être rendues à leurs propriétaires
 

C'est lors d'une patrouille effectuée hier en fin d'après-midi (mardi 2 octobre 2018) rue des Violettes à Oissel, au sud de Rouen, qu'un équipage de la brigade anti-criminalité repère une Volkswagen Tiguan garée sur un parking. 


Home jacking

Un véhicule déclaré volé depuis un "home jacking" commis le 15 septembre dernier à Saint-Léger du Bourg Denis (Seine-Maritime). Une technique de vol qui consiste à entrer dans une habitation pour y voler les clés de voiture afin de repartir avec.

Les hommes de la BAC s'approchent du Tiguan et constatent que le véhicule est fermé à clé. Ils décident de rester "en planque" dans le secteur pour surveiller, à l'écart, le parking.
 

Receleur mais pas voleur

Moins de trente minutes plus tard, un homme arrive et se dirige vers la voiture, l'ouvre, monte dedans et démarre.  Les policiers passent à l'action et interpellent le conducteur.

Un homme âgé de 20 ans, vivant à Rouen sans domicile fixe, qui reconnait le recel du véhicule, mais pas le vol. Il explique qu'il devait déplacer le Tiguan pour le compte de quelqu'un d'autre…

 

Dans les vestiaires de la salle de sport

L'autre voiture volée a été retrouvée lundi dernier (1er octobre) à Rouen près de la Seine, sur la rive droite, quai de Boisguilbert. C'est le gérant de la salle de sport installée dans un des hangars de bord de Seine qui appelle la police : il vient de reconnaître celui qui, mercredi dernier (26 octobre 2018), a volé une Renault Twingo garée devant son établissement. Le propriétaire de la voiture, client de la salle de sport avait déposé plainte.

Un équipage de la BAC est envoyé sur place et prend contact avec le gérant. Au même moment, le suspect s'apprête à sortir de la  salle de sport.

L'homme, un Rouennais de 21 ans, est interpellé. Il reconnait immédiatement le vol. Il explique avoir repéré la Twingo et volé les clés à son propriétaire dans les vestiaires de la salle de sport.

Salle que le voleur continue de fréquenter puisqu'il précise aux policiers qu'il est venu faire de l'exercice avec la Twingo volée. La Renault est effectivement garée pas loin (mais quand même pas devant la salle), de l'autre côté du boulevard, portières non verrouillées, les clés sur le contact…
 

 
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité