Echange musclé entre Emmanuel Macron et une infirmière du CHU de Rouen

Emmanuel Macron en discussion avec une employée du CHU de Rouen jeudi 5 avril 2018. / © Pool accrédité par l'Elysée
Emmanuel Macron en discussion avec une employée du CHU de Rouen jeudi 5 avril 2018. / © Pool accrédité par l'Elysée

Une  infirmière du CHU de Rouen a profité de la visite officielle d’Emmanuel Macron pour lui faire part de son quotidien et ses inquiétudes. Après cet échange, le chef de l’Etat a fait quelques annonces concernant le plan autisme qui sera présenté vendredi 6 avril par Edouard Philippe.

Par MR

Emmanuel Macron a été accueilli sous les sifflets des manifestants devant le CHU de Rouen. Après sa visite du service spécialisé dans l’autisme, le chef de l’Etat a été pris à partie par une employée de l’hôpital Charles Nicolle. Cette infirmière lui a rappelé les problèmes de baisse de budget, le manque de places dans les différents services ou encore les départs en retraite non remplacés. Remontée, elle a refusé de lui serrer la main, ce que lui a reproché le président de la République à la fin de leur discussion.

VIDEO : une salariée du CHU de Rouen parle de son quotidien à Emmanuel Macron
05/04/2018_échange musclé entre salarié CHU et Macron


Après un échange de quelques minutes, le président a répondu aux questions des journalistes accrédités par l’Elysée. Il a salué le service « exemplaire » du CHU de Rouen en précisant que son Premier ministre annoncera ce vendredi 6 avril la stratégie nationale sur l’autisme, qui a été construite avec les familles, les patients et le personnel médical. Dans ce plan pour l’autisme, les moyens vont être renforcés pour la recherche. La formation des pédiatres et médecins pour détecter les troubles dès les premiers signes chez l’enfant va être généralisée. Des plateformes, sur le modèle de celle de l’hôpital de Rouen, vont être déployées dans toute la France. Parmi les annonces, le Président a précisé qu’à partir du 1er janvier 2019, les parents qui feront passer les tests de dépistage à leurs enfants seront remboursés par la Sécurité Sociale.

Emmanuel Macron souhaite que les enfants autistes puissent accéder à une scolarité « normale ». Des plateformes de répit pour les parents, qui souvent ont dû réduire leur activité professionnelle pour s’occuper de leur enfant autiste, vont être mises en place. 300 millions d’euros sont prévus pour financer ce plan pour l’autisme.

VIDEO : les annonces d’Emmanuel Macron sur le plan autisme faites au CHU de Rouen

05/04/2018_Plan autisme annonces Macron CHU Rouen

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus