L'embouteillage chez les professionnels du contrôle technique automobile en Normandie

Tous les contrôles techniques qui devaient être effectués pendant la parenthèse du confinement doivent être en règle le 23 juin. Les centres sont débordés d'appels et de rendez-vous. Ils alertent les autorités. 

Le contrôle technique était un déplacement autorisé pendant le confinement mais peu de personnes l'ont fait
Le contrôle technique était un déplacement autorisé pendant le confinement mais peu de personnes l'ont fait © B. Belamri/France Télévisions

Il n'y a pas de juste milieu. Durant le confinement les centres de contrôle technique restés ouverts ont compté sur les doigts d'une main les clients, et ils font face aujourd'hui à une surcharge de travail. Les conducteurs particuliers et les professionnels sont pressés d'être en règle.

"Pour un véhicule léger, les délais des contrôles qui n'ont pas expiré avant le 12 mars 2020 sont exceptionnellement prolongés jusqu'au 23 juin 2020." (service-public.fr)

Certains centres ouvrent le samedi et travaillent de 7 heures à 20 heures. Le temps nécessaire au contrôle technique (avec plus de points vérifiés depuis les récentes réformes) ne peut pas être accéléré.

Les professionnels estiment qu'il serait réaliste de rallonger le délai de tolérance lié au confinement à la fin juillet (au lieu du 23 juin).
 
© V. Arnould/France Télévisions

Trois circonstances se cumulent pour aboutir à une "surchauffe" :

► le confinement
► la date anniversaire des 2 ans de tous ceux qui ont voulu faire passer le contrôle avant la réforme en vigueur le 20 mai 2018
► Les futurs départs en vacances, beaucoup préfèrerons la voiture au train

Je tournais autour de cinq contrôles par jours. Depuis le 11 mai, on est passé à 25 à 30 par jour.
Et nous recevons 30 à 40 appels par jour ! 

L'embouteillage chez les professionnels du contrôle technique

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société automobile économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter