En quelques minutes, un torrent qui surgit sur les hauteurs de la ville de Rouen : le choc des habitants

C'est un fait sans précédent à Rouen. L'orage du 4 juin a généré des pluies torrentielles. L'eau s'est engouffrée dans une route pentue et sinueuse qui mène vers la gare. Une habitante a perdu la vie emportée par ces flots.

"Je me suis toujours dit, on habite en hauteur, les premiers touchés ce ne seront pas nous, mais en fait oui, même en hauteur, nous n'avons pas été épargnés" cette habitante du quartier du chemin de Clères de Bois-Guillaume a vu une partie du talus qui borde sa maison s'effondrer avec la palissade.

A Rouen, ce sont les crues de Seine qui inondent le plus souvent les quais. Jamais tel phénomène ne s'était produit dans ce quartier.

Samedi en début de soirée, le torrent des pluies d'orage s'est engouffré par le chemin de Clères avec une vitesse incroyable. 

Ce quartier résidentiel se trouve dans les hauteurs, rive droite de Rouen. Il descend vers la gare.

durée de la vidéo : 00h00mn29s
Après l'orage, le chemin de Clères, une route en pente qui va vers la Rue Verte, lieu où est décédée une femme, emportée par le torrent ©H. Colosio/ France Télévisions

Avant l'orage, le chemin de Clères 

Les habitants ont été sidérés. Des voitures se sont mises en travers de la route.

Rue Verte (rue en sens unique, près de la gare), à moins d'un kilomètre du chemin de Clères une jeune femme à pied a été emportée par une "coulée de boue" précise la préfecture de Seine-Maritime. 

Elle a perdu la vie en pleine ville. 

La rue Verte à Rouen samedi 4 juin (vidéo de Pauline Brunot)

durée de la vidéo : 00h00mn04s
Derrière la gare de Rouen, un drame s'est produit après l'orage du 4 juin. Une piétonne a été surprise par la montée de l'eau et a perdu la vie ©Pauline Brunot

Une enquête est ouverte sous la direction du procureur de la République pour déterminer les circonstances de cet accident. 

Dans le quartier, les habitants sont très choqués. Les dégâts et traces du passage du torrent sont nombreux. 

Les quartiers dans les hauteurs de la ville de Rouen montrent leur vulnérabilité en cas de ruissellement.

Chaque terrain est très convoité et les constructions sur des parcelles escarpées se multiplient.

Le facteur des coulées de boue lié au déréglement climatique est désormais d'actualité.