• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Enseignement à distance : en grève, le personnel normand dénonce le manque de moyens

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Le « plus grand collège public de France » à l'arrêt en normandie. Pour protester contre le manque de personnel, les syndicats du Centre National d'Enseignement à Distance basé à Mont Saint Aignan avaient déposé un préavis de grève pour cette journée du 2 avril 2019. Un appel entendu et suivi.
  

Par Catherine Lecompte

"L'éleve n'est pas un client, l'école n'est pas une marchandise", les slogans sur les pancartes sont clairs. A Mont Saint Aignan (76), devant les locaux du CNED, le centre national d'enseignement à distance, ils sont nombreux ce mardi 2 avril à avoir répondu présent à l'appel à la grève lancé par les syndicats FSU, Snalc, Sud Éducation et Unsa Éducation.

En question: des moyens insuffisants au sein du Cned avec par exemple des postes vacants qui devraient être normalement occupés par des fonctionnaires mais qui le sont en réalité par des contractuels. Le non renouvellement d’une de ces contractuelles, arrivée au maximum de la durée légale qu’elle pouvait effectuer au Cned, a réveillé « le malaise latent ». 

Selon la direction, « une amélioration prochaine de la situation est en cours. La réforme des collèges a certes provoqué un surcroît de travail mais en 2019, cela devrait s'arranger. Sur deux postes vacants, des contractuels vont arriver sous peu ».

Un geste bien insuffisant pour les syndicats qui, dans un communiqué, affirment qu’ « en 5e et 4e […], il ne reste plus que 2 professeurs principaux pour suivre 7 500 élèves ».
De la 6e à la 3e, ce sont désormais plus de 7 000 élèves qui ne bénéficient d’aucun suivi de scolarité. Pour les autres, ce suivi serait devenu très superficiel.
Pour les professeurs en activité, la charge de travail est donc trop lourde et "pour venir à bout des copies à corriger qui s'accumulent, il faudrait faire des heures supplémentaires...non payées."   

 

la grève au CNED

Les enseignants grèvistes demandent désormais qu’un « bilan qualitatif et quantitatif des recrutements de fonctionnaires » leur soit transmis et qu’en attendant, la contractuelle non renouvelée ainsi que les quatre contractuels encore en poste « soient renouvelés sur des contrats de trois ans, puis, au bout de six ans, sur des contrats à durée indéterminée ».

À Rouen, le Cned suit près de 25 000 collégiens, malades, itinérants, sportifs ou artistes de haut niveau, en France et dans le monde.
 

 

les tarifs du CNED

Cas 1 - L'inscrit réside en France (métropole et outre-mer) pendant sa scolarité
Inscription au CNED dans le cadre de sa mission de service public de l'Éducation nationale (décret 2009-238 du 27 février 20091.
> GRATUIT pour les élèves âgés de 6 à 16 ans au moment de l’inscription au CNED.
> le tarif STANDARD s’applique pour les élèves âgés de 16 à 29 ans au moment de leur inscription au CNED.

Cas 2 - L'inscrit réside à l'étranger (en résidence ou pour un séjour) pendant sa scolarité
> C’est le tarif STANDARD qui s’applique : il faut être âgé de moins de 29 ans au moment de son inscription au CNED.

Ces tarifs STANDARD en classe complète en inscription réglementée ou libre sont les suivants pour l’année scolaire 2018/2019 :
- 700€ en grande section de maternelle ;
- 780€ en CP et CE1 ;
- 795€ en CE2, CM1 et CM2 ;
- 950 € au collège ;
- 995€ en seconde générale/ technologique, 1ère et Terminale.

 

Sur le même sujet

Des carnets écrits dans les tranchées publiés en Normandie

Les + Lus