Exclusif: deux policiers présents lors de l'assaut à l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray témoignent

L'un des agents de police officie pour la Brigade de Recherche et d'Intervention (BRI) et l'autre pour la Brigade anti-criminalité (BAC) / © Alex Gohari (France 3 National)
L'un des agents de police officie pour la Brigade de Recherche et d'Intervention (BRI) et l'autre pour la Brigade anti-criminalité (BAC) / © Alex Gohari (France 3 National)

Avant d'être récompensés pour le courage par le ministre de l'Intérieur demain, mercredi 26 juillet 2017. Deux policiers qui ont participé à l'assaut de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray reviennent sur cette journée sous haute tension. 

Par Ludivine Aurelle

Ils sont arrivés rapidement sur place. Il y a 1 an, ils ont donné l'assaut sur le parvis de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Une de nos équipes a pu rencontrer un commandant de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) et un officier de la Brigade anti-criminalité (BAC).

Deux policiers qui ont participé à l'assaut de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray témoignent
Un sujet de Sophie Neumayer et Alex Gohari - France 3 National

Un assaut rapide


Il est 10h35 quand l'équipage normand de la BRI donne l'assaut sur l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray. A l'intérieur, les deux terroristes Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean retiennent en otage cinq fidèles, près du corps sans vie du père Jacque Hamel. Parmi les six policiers qui ont pénétré dans l'église, un agent a procédé aux premiers soins sur l'otage blessé par un des terroristes. Pendant ce temps-là, un autre entame les négociations avec les jeunes soldats de l'Etat islamique. Près de l'église, des officiers de la BAC attendent de prendre en charge les victimes. 

La peur des ceintures explosives


Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean portent autour de la taille deux ceintures qui ressemblent à un dispositif d'explosifs. Les policiers n'ont qu'une crainte : le déclenchement de ces ceintures qui pourrait causer des dégâts jusqu'à 150m autour de l'église. Heureusement, il s'agit d'accessoires factices, faits de scotch noir. Quatre minutes après le début de l'assaut, les deux hommes sont neutralisés

Médaille d'or


Demain, ce mercredi 26 juillet 2017, les seize policiers présents durant l'assaut recevront la médaille d'or de la sécurité intérieure des mains de Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur. 



Sur le même sujet

Esprit créateur(s), une expo à Bayeux et Lisieux où se mêlent religion et haute couture

Les + Lus