Les familles des victimes du Cuba Libre ont défilé dans les rues de Rouen

Un mois après le procès et la condamnation des gérants du bar,  une marche était organisée pour rendre un hommage mais aussi pour exprimer un sentiment de colère et d'injustice
 

Emotion, tristesse et colère contenue ce samedi après-midi (23 novembre 2019)  au sein du cortège parti de l'hôtel de ville de Rouen en direction de la rive gauche. Sous la pluie et dans la froide grisaille d'un jour d'automne, la marche s'est arrêtée devant le bar "Le Cuba Libre", là où, le 5 Août 2016, un incendie se déclarait dans la cave de cet établissement lors d'une soirée entre jeunes.
On devait dénombrer 13 décès et 8 blessés. Une 14è victime décèdera un mois plus tard. C'est la bougie d'un gâteau d'anniversaire qui a déclenché l'incendie dans le sous-sol transformé (illégalement) en dancing.

► Retrouvez ici et un clic tous nos articles sur ce drame et ses suites judiciaires


Le projet d'organiser une marche d'hommage était prévu depuis longtemps. Mais pour ne pas "influencer la décision des juges" les familles des victimes avaient fait le choix de reporter la "marche blanche" après le procès des deux gérants du Cuba Libre.
C'est donc un mois après le délibéré du procès, un mois après la condamnation des deux ex co-gérants du bar à 3 ans de prison ferme, que plus de cent personnes se sont retrouvées pour un hommage digne, mais teinté d'amertume...

Il fallait pas que le rideau tombe comme ça a tombé le jour du procès et que ça veuille dire que le rideau est tombé et qu'on ne parle plus du Cuba Libre…  Et bien non ! Il faut que ça continue…  Le combat continue !
♦ Rémy Hubert, père d'une des 14 victimes décédées

 
VIDEO : le reportage de Frédéric Nicolas et  Bruno Belamri (montage : Stéphanie Pierson)