Football. FC Rouen - Monaco : "Si on met à profit notre insouciance, on peut faire l'exploit".

Le FC Rouen est au pied d'une montagne, ou plutôt d'un rocher devrait-on dire, un jour avant la réception de l'AS Monaco en 8ème de finale de la Coupe de France. Les Diables Rouges, pensionnaires de National affronteront l'une des équipes du Top 5 de Ligue 1. Un match très attendu après avoir éliminé Toulouse au tour précédent.

21 janvier dernier, Rouen élimine en coupe de France Toulouse le tenant du titre au terme d’un match épique ! Les Diables rouges s’offrent une place en huitième de finale et un nouveau match au sommet face Monaco, pas de quoi tétaniser les Rouennais, dans la peau du petit poucet. 

Même si on sait que c'est une bonne affiche, que c'est une bonne équipe et qu'on ne va peut-être plus revivre ce genre de match... je le prends avec le sourire et la satisfaction d'arriver à ce tour parce que c'est une première pour moi et pour beaucoup d'autres.

Mustapha Benzia, milieu de terrain du FC Rouen

"On y va l'esprit léger et décontracté", ajoute le milieu de terrain.

Écrire un nouveau chapitre

L'objectif est simple : chasser la pression et être dans les starting-blocks avant de se frotter aux stars de la principauté. "Allez les gars, plus sereins, on amène du calme", lance Maxime D'Ornano à ses joueurs.

Le coach le sait, son groupe a toujours répondu présent sportivement. Jeudi, ils auront l’opportunité d’écrire un nouveau chapitre dans la longue l’histoire du FC Rouen. 

On aime se frotter aux meilleurs donc c'est bien de pouvoir se préparer pour jouer contre une Ligue 1. Cela permet de s'étalonner, j'espère qu'il n'y aura pas d'appréhension. L'idée, c'est de faire le meilleur match possible et qu'il n'y ait pas de regret à la fin.

Maxime d'Ornano, entraîneur du FC Rouen

Valentin Sanson a déjà connu l’euphorie d’une épopée en coupe France avec Quevilly, il y a bientôt 12 ans.

Aujourd’hui, il défend les couleurs de Rouen, dans une saison parasitée par des problèmes financiers. Le défenseur normand espère offrir de la joie et de la fierté à ses supporters.

Malgré les difficultés, on arrive toujours à remonter. On possède une certaine forme de résilience. Je pense que contre ce genre d'équipe et avec un stade plein, si on met à profit notre insouciance on peut faire l'exploit.

Valentin Sanson, défenseur du FC Rouen

Un match qui apparaît comme une parenthèse pour rassembler le club et ses supporters. Jeudi, ils devraient être plus de 8 000 dans les travées du stade Diochon. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité