• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Frappée et menacée d'un couteau près de Rouen

© France 3
© France 3

Une habitante de Déville-lès-Rouen a été agressée à son domicile par un homme sans domicile fixe
 

Par Richard Plumet

Elle a 20 ans et habite Déville, près de Rouen, dans un logement situé au rez-de-chaussée avenue Fauquet. Hier après-midi (mercredi 14 novembre 2018) un peu avant 17h, un homme se présente. Elle le fait entrer. Elle le connait. Il s'agit d'un sans domicile fixe qu'elle a hébergé quelques jours.
 

Coups et couteau

L'homme revient pour récupérer ses affaires. Mais très vite il s'énerve. Affirmant ne pas trouver ce qu'il cherche  il frappe la  jeune femme à coups de poing au visage et sur le torse. Puis il prend un couteau de cuisine et menace son ancienne logeuse qu'il accuse de lui cacher quelque chose.

Blessée et paniquée, elle s'écarte rapidement et arrive à s'échapper en passant par la fenêtre. Une fois dehors elle appelle Police-Secours en composant le 17.


Deux hommes en train de fouiller

L'équipage le plus proche est envoyé sur place et prend contact avec la jeune femme qui a des traces de coups sur le visage et les épaules. Avant d'être prise en charge par les pompiers et conduite au CHU de Rouen, elle explique que son agresseur est encore à l'intérieur.

Les policiers passent par la fenêtre et entrent dans le logement. Ils découvrent deux personnes en train de fouiller, et sur une table, le couteau de cuisine.

Les deux suspects sont contrôlés. L'un est laissé libre mais l'autre, un homme âgé de 21 ans, vivant sans domicile fixe à Déville-lès-Rouen est interpellé.

Une forte odeur de cannabis intrigue les policiers. Elle vient d'une boîte que porte le suspect. C'est ce qu'il venait chercher dans le logement de la jeune femme. Cette boite contient une petite balance et 125 grammes de résine de cannabis (deux plaquettes et demie).  

Le SDF a été conduit à l'hôtel de police de Rouen et placé en garde à vue. Une enquête est en cours.
 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes : les préfectures tentent de se préparer

Les + Lus