• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Gilets jaunes : en visite à Rouen, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez légitime le mouvement

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Face à la mobilisation des gilets jaunes, quelle attitude les syndicats vont ils adopter? La CGT appelle à manifester ensemble le 1 er décembre. Mais la prudence reste de mise pour son secrétaire général Philippe Martinez en visite ce mercredi matin 21 novembre à la papeterie UPM Chapelle d'Arblay.

Par Catherine Lecompte (et R. Plumet)

Depuis le début de la mobilisation des gilets jaunes, les syndicats hésitent sur la conduite à tenir. Depuis hier et c'est une première, FO Transports appelle à rejoindre le mouvement. La CFDT Transports devrait décider de sa position ce mercredi.

De son côté, la CGT invite les gilets jaunes à manifester en commun le 1er décembre. Mais la prudence reste au programme pour son secrétaire général Philippe Martinez.
Il était en visite ce mercredi matin à la papeterie UPM Chapelle d'Arblay qui célèbre ses 90 ans.
 

La CGT et les "gilets jaunes"

Interrogé sur le mouvement des "gilets jaunes", le N°1 de la CGT a expliqué que

L'enjeu aujourd'hui c'est que toutes ces mobilisations, elles se rassemblent, elles se regroupent  avec des objectifs très précis qui intéressent les salariés et qui mettent de côté et l'extrême droite et une partie de la droite et le patronat, qui a d'autres revendications. Car les revendications patronales et  salariales en même temps ça ne peut pas marcher…

Philippe Martinez, toujours au sujet des "gilets jaunes" a précisé la position de la CGT :

Nous on n'est pas surpris du mécontentement. Ça fait des mois, voire des années, qu'on le dit  que ça va pas sur des questions de salaires, de conditions de vie, etc
Donc, ce qu'on nous reprochait il y a quelques mois où nous disait "vous vous mobilisez toujours alors que tout va bien", aujourd'hui on la voit la réalité !
Donc, ce mouvement des gilets jaunes il ne nous gêne pas. Ce qui nous gêne c'est ceux qui essaient de le récupérer.

Ce mouvement il est légitime, après il y a quelques individus dans ce mouvement qui nous dérangent et la CGT fait déjà des propositions, comme pour notre action du 1er décembre contre la précarité et le chômage, où là on veut élargir autour des questions des salaires, de fiscalité… Donc la CGT elle est dans l'action !

A la CGT, nous pensons qu'il faut élargir la mobilisation aux jours de la semaine pour faire bouger les entreprises et les actionnaires.

On ne peut continuer à avoir des ministres qui méprisent le monde du travail, le champion du monde étant le président de la République quand il nous dit qu'il suffit de traverser la rue pour trouver du boulot !

Philippe Martinez, secrétaire de la CGT à Rouen
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Maître Éric Di Costanzo avocat

Les + Lus