• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Un immeuble de Rouen occupé par des militants pour y loger des migrants

Le défilé en route vers l'immeuble qui sera envahi et squatté / © Photo : Emmanuelle Partouche / France 3 Normandie
Le défilé en route vers l'immeuble qui sera envahi et squatté / © Photo : Emmanuelle Partouche / France 3 Normandie

Après une manifestation dans les rues de Rouen, plusieurs dizaines de militants ont envahi et occupé un immeuble appartenant à la ville

Par Richard Plumet

Les affiches appelaient depuis jours à un rassemblement ce samedi après-midi (19 mai 2018) à 14h au pied de l'église Saint-Sever pour défendre les sans-logis, dénoncer les expulsions et réclamer un toit pour tous.

En parallèle, d'étranges messages publiés sur les réseaux sociaux annonçaient une surprise en marge de cette manifestation.
Il s'agissait pour certains militants présents de procéder à l'envahissement et à l'occupation (illégale ?) d'un immeuble inoccupé appartenant à la ville de Rouen situé rue du Hameau des Brouettes, sur la rive gauche, entre le jardin des Plantes et le Boulevard de l'Europe.
Objectif des occupants (dont certains avaient le visage masqué) : loger des migrants.

VIDEO : le reportage France 3 Normandie d'Emmanuelle Partouche et Bruno Morice  (montage : Justine Giet) avec les interviews de 
  • Florence Capron, du Réseau de Solidarité avec les Migrants
  • Pierre Marie, de  Droit au Logement et de
  • Thomas, militant

On n'a pas peur de se faire expulser.
On sait qu'on va se faire expulser, mais par contre en fait on leur promet qu'on va rouvrir d'autres lieux encore et toujours

Un immeuble de Rouen occupé par des militants pour y loger des migrants
Un immeuble de Rouen occupé par des militants pour y loger des migrants / © Photo : Emmanuelle Partouche / France 3 Normandie
Un immeuble de Rouen occupé par des militants pour y loger des migrants / © Photo : Emmanuelle Partouche / France 3 Normandie


 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus