Incendie de Lubrizol : appel à témoin pour l'analyse de photographies du panache et des retombées de suies

Incendie Lubrizol à Rouen : un épais nuage de fumée se dégage vers le Nord de la ville. / © France Télévisions
Incendie Lubrizol à Rouen : un épais nuage de fumée se dégage vers le Nord de la ville. / © France Télévisions

Si vous avez pris des photographies jeudi 26 septembre, jour de l'incendie de l'usine SEVESO Lubrizol, elles peuvent être utiles pour un groupe d'experts et chercheurs rouennais. L'association ATMO-Normandie (surveillance de la qualité de l’air) lance un appel. 

Par Sylvie Callier


Le panache noir de l'incendie Lubrizol s'étendait sur 22 km de longueur. Des milliers de photos ont été prises le 26 septembre. Outre l'aspect spectaculaire et menaçant, les images de ce phénomène intéressent des toxicologues, géographes, chimistes, médecins.

L'association ATMO souhaite rassembler des photos pour leur analyse scientifique.

A des fins cartographiques, toutes photographies prises le jour de l’incendie, jeudi 26/09, sont les bienvenues, que ce soient le panache de fumées ou des dépôts de suie, en particulier sur les plateaux, le pays de Bray et au-delà.

L'objectif est "de situer plus précisément ses échantillons dans le temps par rapport au passage du panache." et de  "partager, croiser les éléments recueillis sur l’événement et aider à leur interprétation."

ATMO Normandie demande" une ou deux photos"  à envoyer par mail à maxime.debret@univ-rouen.fr , avec pour objet l’intitulé suivant : Nuage Lubrizol

Il faut préciser : 

  • le lieu de prise du cliché
  • le code postal
  • la date
  • l’heure

Atmo collabore avec le laboratoire morphodynamique à l’UFR Sciences et Techniques de l’Université de Rouen pour cette initiative. Le groupe de travail a été crée le 11 octobre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Chevron, la sécurité dans une usine Seveso de la zone industrielle du Havre

Les + Lus