Incendie de Lubrizol, à Rouen le PDG monde de l'entreprise s'exprime pour la première fois depuis la catastrophe

© Photo : Stéphane L'HOTE / France 3 Normandie
© Photo : Stéphane L'HOTE / France 3 Normandie

Le PDG Monde Eric Schnur et le PDG France Frédéric Henry de Lubrizol ont répondu aux questions des journalistes de Ouest-France, France Bleu, Le Journal des Entreprises et France 3 Normandie lors d'un entretien exclusif  à Rouen ce samedi en tout début d'après-midi (5 octobre 2019)
 

Par M.E.L.

Compte-rendu de cet entretien par Frédéric Nicolas :

Eric Schnur, le pdg américain (le siège est à Cleveland, ville jumelée avec Rouen) a rappelé qu’il avait parlé hier aux autorités locales et à la Ministre de la Transition Ecologique Elisabeth Borne et assuré qu’il voulait se comporter en « bons voisins ».

Nous allons voir qui a le plus grand besoin, qui a été le plus touché et nous allons indemniser ces personnes dans les jours à venir. 
On n’attend pas que le processus de l’enquête soit terminé pour aider les personnes.
Nous sommes tristes, dévastés par ce qui s’est passé.

 
Retrouvez toute l'actu "Lubrizol" en un clic avec tous nos derniers articles

 
Lubrizol : le pdg américain s'exprime
 

Sur le déménagement de l’entreprise

« C’est une question compréhensible pour le public. Là, on est très focalisé sur le présent. Pour répondre à cette question, il faudrait, premièrement,  être 100% certain que ce serait sûr de partir et de comprendre la source ;  deuxièmement, que les autorités nationales et locales soient OK ; et troisièmement, être sûr que la population soit OK »


Sur l’incendie et  l’enquête

« Nous confirmons que l’incendie vient de l’extérieur. Il y a bien eu une alarme dans les lieux de stockage. On veut maintenant savoir ce qui s’est passé. Le feu a pris une telle ampleur que ça a dû impacter le système ».

Sur les 160 fûts

« On les stabilise. On va installer un système de couverture la semaine prochaine ».
 
 

Sur les dangers pour la santé

« Il y a eu beaucoup de fumée, ce n’est pas bon à respirer. Mais une fois l’incendie éteint, il n’y a pas de souci au niveau de la santé. On comprend les inquiétudes mais on connaît bien les produits ».
 
 

Sur les produits chez Normandie Logistique

« Les produits que l’on stockait chez eux, il faut que ce ne soit pas dangereux. Nous stockons chez eux des matières premières et des produits finis, donc non dangereux. »
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Corinne Lepage demande des explications sur l'incendie Lubrizol et ses conséquences

Les + Lus