Incendie Lubrizol : Rouen, d'autres villes et la Métropole portent plainte contre X

© Richard PLUMET / France 3 Haute-Normandie
© Richard PLUMET / France 3 Haute-Normandie

L'annonce a été faite par Yvon Robert, maire de Rouen et président de la Métropole Rouen Normandie, en conseil municipal ce lundi 7 octobre
 

Par Richard Plumet

Il a pris la parole hier soir pour une allocution importante, en début de conseil municipal, plus d'une semaine après l'incendie de l'usine chimique. Maire de la ville centre, et depuis un mois président de la Métopole Rouen Normandie, Yvon Robert a d'abord rendu hommage aux pompiers et remercié les agents des collectivités locales et les fonctionnaires pour "leur implication et leur sens du service public dans ces circonstances particulières".

► Retrouvez toute l'actu "Lubrizol" en un clic avec tous nos derniers articles

 

C'est un véritable préjudice, notamment d'image, pour le territoire rouennais et il faut s'en prémunir et se défendre.
L'autre aspect c'est de faire en sorte que tous ceux qui ont ou vont déposer plainte, dans les collectivités, c'est de rassembler les uns et les autres dans des arguments communs, dans des actions communes.

Yvon Robert à France 3 Normandie  

 

Yvon Robert : " Il y a un préjudice pour le territoire rouennais"
VIDEO : Yvon Robert répond aux questions de Catherine Lecompte et Olivier Flavien

 

"La peur et l'inquiétude"

Il s'est ensuite adressé aux habitants de Rouen, mais aussi à ceux de la Métropole et du département et en évoquant "l’inquiétude, la peur et parfois la colère que ressentent nos concitoyens après le choc de l’incendie" a énuméré les questions posées au préfet de Normandie (questions à lire au bas de cette page).

Il a terminé sa prise de parole en indiquant que :

Face aux préjudices subis, la ville de Rouen  a décidé de porter plainte contre X dans les prochains jours. La métropole fera de même et proposera la mise en place d’une plateforme afin de réunir les collectivités, et les associations qui souhaiteraient mener des actions juridiques suite à ce sinistre.
Nombre d’élus locaux ont signalé l’absence ou le retard d’information de la part des différents services de l’Etat.
Il nous faudra donc réfléchir à une procédure d’information et de relai de l’information à l’échelle métropolitaine, en complément de ce qui relève de l’Etat.


Mont-Saint-Aignan aussi…

Deux communes limitrophes, situées au nord et au-dessus de Rouen, Bois-Guillaume et Mont-Saint-Aignan portent plainte. Dans cette dernière commune, où le bassin extérieur de la piscine a été recouvert d'une bâche pendant une semaine et l'eau changée, les préjudices sont comptabilisés.
Lubrizol : Mont-Saint-Aignan porte plainte

Yvon Robert interpelle le préfet de Normandie

Extrait de l'allocution d'Yvon Robert au conseil municipal de Rouen du lundi 7 octobre 2019 :

"Avec l’équipe municipale et de nombreux autres élus locaux, nous avons d’ores et déjà interpellé le Préfet et le gouvernement sur plusieurs autres points importants ces derniers jours.

● Lors de l’audition des services de l’Etat lundi dernier, j’ai ainsi interrogé le préfet notamment :

- sur l’origine de l’incendie et les premiers résultats de l’enquête sur la publication de la liste des produits qui ont brulé
- sur la nécessité d’effectuer des études et des analyses dans le temps afin d’identifier précisément ce qui a pu se retrouver dans l’air, les sols, les cours d’eau ;

● Dans un courrier signé par plus d’une centaine d’élus locaux, nous avons demandé au Premier Ministre d’engager son gouvernement sur l’absolue nécessité d’une transparence totale concernant l’incendie et ses conséquences, mais aussi sur la reconnaissance d’état de catastrophe technologique afin d’ouvrir aux particuliers les droits à prise en charge des frais qu’ils auraient eu à engager.

● Au nom de la métropole, j’ai de nouveau saisi le préfet vendredi afin de connaitre les éléments de calendrier pour la mise en oeuvre du suivi épidémiologique des personnes exposées ou s’étant signalées aux urgences. J’ai réitéré ma demande de saisir l’Institut national pour la Santé et la Recherche Médicale afin d’analyser scientifiquement les conséquences de cette catastrophe industrielle. J’ai également relayé la demande de nombreux élus que soit mis en oeuvre l’article L 161- 1 du code de l’environnement permettant d’engager les mesures de nettoyage, de protection et de restauration des milieux naturels à la charge de l’entreprise, et ce en vertu du principe pollueur-payeur.

● Afin de faire le point sur les impacts économiques, et sur l’attractivité de notre métropole, je réunirai dans les prochains jours les présidents de la chambre de commerce, de la chambre des métiers et de l’artisanat, de l’office du commerce et de l’artisanat de Rouen, et de la chambre d’agriculture. Nous nous appuierons autant que de besoin sur les ressources de l’Office de Tourisme et de l’agence d’attractivité Rouen Normandy Invest."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Festival Ouest Park au Havre

Les + Lus