Jardinage : comment fabriquer des couronnes de feuillages ou branchages

Publié le
Écrit par Sophie Bernard

Décos très tendance dans la maison ou en extérieur

Ces couronnes de feuillages ou de branchages sont tellement en vogue en ce moment que des cercles en cuivre ou en bois sont vendus dans les magasins de bricolage ou de travaux manuels et d’autres en paille ou tiges de bois en jardineries.

Créer un cercle en détournant des objets

Tout commence avec un cercle rigide, du diamètre souhaité.
C’est le moment de recycler les cintres métalliques qui dorment au placard car ils sont assez faciles à déformer ou encore un reste de fil de fer de clôture ou une couronne de paille réutilisable.
Récupérez aussi des tiges souples de clématite sauvage ou de saule pleureur qui seront entrelacées délicatement pour un rendu splendide.
L’essentiel est d’obtenir une épaisseur suffisante et une rigidité indispensable à la bonne tenue de la couronne garnie.

Quels feuillages utiliser ?

Les pointes des tiges uniquement. Du buis, de l’if, de la santoline, du romarin ou du feuillage de lavande seront parfaits.
Les tiges doivent être courtes pour une couronne d’un petit diamètre et elles doivent être plus longues pour les plus grands formats.
Faites en sorte d’équilibrer la composition avec des feuillages aux bonnes proportions.
- Petite couronne : tiges d’environ 5 à 6cm de long, en bouquet de 3 rameaux, solidement ficelées entre elles.
- Grande couronne : tiges d’environ 6 à 10cm  de long, en bouquet de 3 ou 4 rameaux, solidement ficelées entre elles.

Comment attacher les mini-bouquets sur le cercle ?

Lorsque tous vos petits bouquets de feuillages son prêts, attachez les au cercle avec du fil de couleur identique, pour qu’il soit quasiment invisible dans la composition florale.
- Lavande ou santoline = fil « blanc ou argent »
- Buis ou if = fil de couture ou fil de fer fin « vert »
Il faut les attacher les uns contre les autres en positionnant toujours les pointes dans le même sens.
- Le deuxième rang de bouquets viendra cacher les attaches du premier rang.
- Le troisième rang cachera les attaches du deuxième rang et ainsi de suite.
On travaille en marche arrière.
Le but est qu’on ne distingue pas les liens et qu’au final toutes les pointes du feuillage tournent dans le même sens.

Les couronnes seront agrémentées pour les fêtes

Le feuillage va sécher sur la couronne et il peut conserver sec plusieurs mois. Il n’y aura qu’à les mettre en couleurs et en lumières.

  • Couronne de Saint Valentin, avec des fleurs, des perles, des cœurs, un discret coffret cadeau…
  • Couronne de Pâques, avec des lapins, œufs, rubans, chocolats…
  • Couronne de fiançailles ou mariage, avec des fleurs, rubans, perles, cristaux, bijoux…
  • Couronne d’anniversaire, avec des petits cadeaux, fleurs, bonbons, photos...
  • Couronne d’Halloween, avec animaux fictifs : rats, souris, chauve-souris, bonbons, fleurs, physalis, guirlandes lumineuses, toiles d’araignée...
  • Couronnes de l’avent : boules de noël, houx, neige artificielle, guirlande lumineuse ….

Conservez les supports quand les feuillages auront rendu l’âme pour les réutiliser pour d’autres occasions.

Faute de temps vous cherchez une couronne très rapide à fabriquer ? Utilisez une très longue tige de lierre vert que vous enroulez sur elle-même et que vous ficelez. Elle sera éphémère mais fera toujours son petit effet !

Sophie Bernard

PS: Je vous conseille de nettoyer les feuilles du lierre qui sont toujours poussiéreuses et de laisser la couronne sécher une heure ou deux avant de la fleurir ou de la décorer