Jardiner à vélo : le défi écologique d’un artisan rouennais

Il jardine sans camionnette ni équipement thermique et uniquement en centre-ville. Fabien Novello préfère le deux-roues pour aller entretenir les espaces verts urbains.

Fabien Novello est un jardinier à la fibre très écolo. Son concept : offrir ses services en milieu urbain, son moyen de transport : un vélo cargo électrique.

"C’est parfait pour pouvoir aller travailler en ville facilement, sans les problèmes de stationnement ! En 20 minutes je peux être partout dans Rouen, je peux rentrer dans le jardin en vélo et c’est lui qui me sert de brouette."

Troquer la camionnette du jardinier contre un deux-roues ressemble à un pari osé dans une profession où les équipements s’avèrent particulièrement encombrants. Mais Fabien en est convaincu : son vélo fera la différence face à la concurrence.

Dans mon ancien job quand on venait travailler en ville avec un camion benne, parfois j’étais obligé de demander à mon collègue de faire des tours dans le quartier avec le camion pendant que moi je jardinais car on ne pouvait pas stationner près du chantier. J’ai trouvé ça absurde ! C’est à partir de ce moment-là que j’ai eu l’idée de lancer mon concept.

Fabien Novello, artisan jardinier

Un projet ambitieux mais dans l’air du temps. Fabien Novello propose des prestations d’entretiens d’espaces verts totalement décarbonées. Outre l’utilisation de transport doux, il jardine uniquement avec des appareils électriques.

"Cela suppose une organisation différente sur un chantier. Il faut parfois commencer une tache puis la mettre entre parenthèses pour en réaliser une autre, le temps que les batteries rechargent. C’est plus long évidement mais c’est silencieux et écologique : je trouve que c’est un retour aux sources du métier de jardinier avec des équipements modernes."  

Une solution technique parfaitement adaptée aux zones urbaines car contrairement aux apparences, les habitations du centre-ville regorgent de végétation à entretenir.

"Il y a beaucoup plus de jardins en ville qu’on ne le croit ! Pas mal de balcons, de terrasses et de cours intérieures arborées…pleins de petites pépites !"

A l’image de ce jardin avec vue sur la cathédrale que Fabien bichonne régulièrement. Là-bas il tond, désherbe et assure la taille des arbres. Quant aux déchets verts ils sont broyés pour être ensuite valorisés sur place. "Les clients appréhendent au début parce qu’ils ne voient pas un matériel professionnel traditionnel. Mais quand ils se rendent compte de la flexibilité, du silence et du confort de la prestation, même pour eux,  ils sont satisfaits ! Ce que je veux c’est aider mais surtout accompagner les gens pour qu’ils s’approprient leur jardin." 

6 mois après son lancement, l’activité de l'entrepreneur de 36 ans est florissante. Son rêve : créer une franchise pour essaimer des jardiniers à vélo partout en France.