Les retraités de Normandie dans la rue pour exprimer leur colère

A Rouen, comme au Havre et à Caen, les retraités ont manifesté à l'appel d'organisations syndicales et d'associations pour réclamer, notamment, une réévaluation des pensions.

Inquiets et en colère, plusieurs centaines de retraités ont défilé ce vendredi 1er octobre 2021 dans les rues de Rouen.

La mobilisation a débuté par un rassemblement devant le palais de justice où Michel Masdebrieu, l'un des organisateurs de cette manifestation a expliqué les trois principales raisons de la colère des retraités :

"Le premier sujet concerne la question du relèvement des pensions. J'entendais encore hier soir que le Gouvernement veut donner une prime par rapport au prix de l'énergie : c'est pas de ça dont on a besoin !  Certes, cela va aider, mais on a besoin que les pensions soient réévaluées."

"Le deuxième point c'est la question de la protection sociale. Avec les primes du Gouvernement, j'ai entendu qu'il n'y aura pas de cotisations sociales de prises dessus : on va à la mort de la Sécurité sociale ! C'est grave ce qui est en train de se passer ! "

Quant au troisième point de mécontentement il concerne la menace qui pèse sur les services publics :

On veut tout passer en numérique.
Et pourtant la démonstration vient d'être faite avec la pandémie qui vient de se passer, qu'on a besoin de services publics de proximité. Ce n'est pas possible que ça continue comme ça : gouvernement et patronat doivent changer de braquet ! "

Michel Masdebrieu,
secrétaire général de l'union syndicale retraités CGT de Seine-Maritime.

Un peu après 10h30, le cortège est parti de la rue Jeanne d'arc pour traverser une partie du centre-ville de Rouen en direction de la préfecture où une délégation a été reçue.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité