• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Municipales 2020 : qui sont les candidats pour la mairie de Rouen ?

© France 3 normandie
© France 3 normandie

Dans quelques mois, les élections municipales pourraient rebattre les cartes et modifier le paysage politique rouennais. Mais quels sont les candidat(e)s potentiels et pour quels partis ? Le point sur les premières hypothèses et les candidats qui ont lancé officiellement leur candidature.  

Par CL/MR/MF

Parti socialiste

C'est officiel. Yvon Robert ne briguera pas de nouveau mandat. Mais ce départ sonnera-t-il la fin de l'ère socialiste à la mairie ? L'ancien fief de la Fabiusie est il déjà réservé ? Obéissant aux consignes nationales édictées à Paris, le parti devrait désigner son candidat par un vote des militants à l'automne. Récemment, la fédération rouennaise avait commandé un sondage pour "tester" la popularité de certaines personnalités pressenties. Le nom de Nicolas Mayer-Rossignol, l'ancien président de la Région était un des favoris. Ses soutiens commencent à se déclarer au grand jour comme par exemple Nicolas Rouly, le premier secrétaire fédéral ou le président de la Métropole, Frédéric Sanchez. 

Il a déclaré officiellement sa candidature vendredi 6 septembre 2019.

Je suis candidat aux élections municipales et métropolitaines en mars 2020. Peu de nos concitoyens le savent, mais en réalité depuis quelques années, la plupart des grands sujets locaux et des décisions politiques  - les transports en commun, les déchets, l'urbanisme, les grands équipements, la piscine, le stade - sont prises par la métropole et plus par la ville. [...] On ne sait plus qui fait quoi, je veux de la clarté et de l'efficacité - Nicolas Mayer Rossignol, candidat à la mairie de Rouen


VIDÉO : Nicolas Mayer Rossignol, invité du 19/20 en Normandie
Interview de Nicolas Mayer Rossignol

Communistes et insoumis

Une liste commune entre le Parti communiste et la France Insoumise est elle envisageable ?  A priori, la réponse serait négative. Les deux partis d'extrême gauche devraient en principe présenter chacune leur propre candidat. Manuel Labbé, élu communiste à la Ville, ferait la course en tête. À la France insoumise, les responsables des différents groupes d'action ne souhaitent pas encore se communiquer officiellement sur le sujet mais ne rejettent pas la possibilité de présenter leur propre candidat.
 

La République en marche


Jean-Louis Louvel, patron du groupe PGS, président du club de rugby et nouveau patron de Paris-Normandie, a déclaré qu'il était candidat pour la mairie de Rouen. L'entrepreneur de 53 ans, veut porter "une ambition collective au service des rouennais et rouennaises". L'entrepreneur souhaite se présenter sous la bannière de "la République en marche".
 
 

Les écologistes

"Il faut une liste pour représenter l'écologie politique", avait affirmé Jean-Michel Bérégovoy d'EELV. à nos confrères de Tendance Ouest. C'est chose faite depuis le 5 septembre et le lancement de la campagne du conseiller municipal de Rouen:
   

Droite et Centre

A priori, c'est Hervé Morin, président de la Région Normandie, qui aurait les cartes en mains. Également à la tête du parti Les Centristes, il a lancé en commun avec Les Républicains un sondage, confié à l'Ifop, comme cela avait été fait pour la Ville d'Amiens, en 2013. "Celui qui arrive en tête de ce sondage est désigné candidat", explique Hervé Morin. Et, c'est Jean-François Bures qui a remporté la mise. Il sera tête de liste pour la droite et le centre à Rouen.

Extrême droite

Au sein du parti de Marine Le Pen, les choses seraient plus avancées. Guillaume Pennelle, 44 ans, professeur d'histoire-géographie serait plus que préssenti comme candidat.  En 2014, la liste qu'il emmenait avait pu se maintenir pour une triangulaire au second tour et recueillir un peu moins de 12 % des voix. En 2020, il entend mener campagne pour plus de représentativité des Rouennais au sein de la Métropole et pour le désendettement de la Ville.

Les autres .....


D'autres partis et leurs candidtas potentiels convoitent aussi la mairie de Rouen. L'Éveil citoyen d'Abdelkrim Marchani devrait former une liste pour porter une vision hors des partis et mettre en avant la démocratie participative.
Génération.S, le parti de Benoît Hamon, pourrait également se lancer dans la course avec comme potentielle représentante Laura Slimani.

Vendredi 20 septembre 2019, Marine Caron a communiqué via son compte Twitter sa candidature aux élections municipales à Rouen. A 26 ans, elle est conseillère départementale de la Seine-Maritime sur le canton de Rouen-1. Issue d’une formation de juriste publiciste, Marine a effectué une licence de droit et sciences politiques avant de valider deux masters 2 en relations internationales puis en affaires publiques et relations institutionnelles dans les Universités d’Assas et de La Sorbonne.  Marine Caron a également solicité l'étiquette En Marche (comme Jean-Louis Louvel).

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Des aimants pour soigner les vaches, une pratique courante en Normandie

Les + Lus