Nicolas Goury épinglé par une enquête sur les réseaux sociaux des candidats FN

© Capture d'écran Franceinfo
© Capture d'écran Franceinfo

Nicolas Goury, investi dans la 4e circonscription de Seine-Maritime par le Front national, fait partie des candidats aux législatives épinglés par une enquête de Buzzfeed pour leurs propos et comportements sur les réseaux sociaux. 

Par Ludivine Aurelle

Des photos compromettantes. Nicolas Goury, candidat du Front national dans la 4e circonscription de Seine-Maritime, figure parmi les élus, investis par le parti aux législatives, épinglés par une enquête de Buzzfeed. Le site français a passé au peigne fin les réseaux sociaux des 573 candidats FN :


Nous avons regardé ce qu’ils disaient, ce qu’ils commentaient, ce qu’ils likaient sur Facebook et Twitter. Il a parfois fallu du temps et quelques astuces pour retrouver leur profil Facebook. Mais tout ce que nous avons trouvé et que nous vous livrons ici est public. 



Quenelle et jeunesses identitaires


La première photo dévoilée par Buzzfeed montre Nicolas Goury devant le comité de gestion de la maison CGT de Rouen, en train de faire une quenelle, geste polémique créé par Dieudonné. Le candidat réagissait à son éviction, en 2014, du syndicat suite à son engagement auprès du Front national. 


Parmi les autres photos, Nicolas Goury figure parmi les rangs de Génération Identitaire, un mouvement d'extrême-droite contre l'immigration. Ci-dessous, le candidat tient une banderole "Stop à l'islamisation" avec d'autres identitaires seino-marins, du mouvement "Vague normande"
 

Les identitaires seino-marins devant l'église Saint-Maclou à Rouen le 9 janvier 2015. / © Buzzfeed
Les identitaires seino-marins devant l'église Saint-Maclou à Rouen le 9 janvier 2015. / © Buzzfeed

 

Nicolas Bay réagit 


Invité ce matin dans le 8h30 Apathie sur Franceinfo, le secrétaire général du Front national s'est défendu face aux révélations de Buzzfeed : "C'est totalement mensonger. Les médias ont scanné méthodiquement nos candidats et ils n'ont rien trouvé. Nos candidats sont pour l'immense majorité des élus, des cadres, solidement implantés. Evidemment, ils disent la vérité sur l'immigration, sur l'islamisme, sur l'insécurité, mais ils ne tiennent pas du tout des propos racistes contrairement à ce qu'on entend". 

Pendant l'émission, Nicolas Bay a évoqué la 4e circonscription de Seine-Maritime, non pas pour parler du candidat FN investi, mais pour attribuer à Yanis Khalifa, candidat suppléant de La République en Marche, des liens avec des organisations islamistes. Des propos également tenus par Nicolas Goury, dans une vidéo postée sur Facebook. D'après nos informations, un dépôt de plainte du suppléant LREM est en cours. 

Entre les révélations de Buzzfeed et cette attaque du FN, la campagne des législatives prend un tournant polémique dans la 4e circonscription de Seine-Maritime. 

Sur le même sujet

Les + Lus