"On a 20 km de détour" : après la crue de la Seine, des habitants privés de route jusqu'à la fin de l'été

Dans les boucles de la Seine, à la frontière de Mauny et Bardouville (Seine-Maritime), la route qui a cédé à l'occasion d'une nouvelle crue est celle de trop pour les habitants... mais ce nouvel incident va enfin permettre de faire des travaux. En attendant, les habitants seront privés d'une partie de cet axe jusqu'à la fin de l'été.

Le ras-le-bol des habitants de Bardouville et de Mauny, à l'ouest de Rouen, dans l'une des boucles de la Seine. Cela fait des années qu'ils demandent des travaux pour la route digue. Ces travaux vont finir par avoir lieu... mais par la force des choses. 

La route départementale RD64 s'est affaissée il y a une dizaine de jours suite à la série de crues de la Seine. Cette fois, les autorités n'ont plus le choix, mais il faudra s'armer de patience pour de nouveau rouler au bord du fleuve.

"20 km de détour"

Une majorité des habitants voient leur temps de trajet quotidien se rallonger. "On a 20 kilomètres de détour à faire pour rejoindre Rouen", nous lance un automobiliste. "On a peut-être 15-30 minutes de trajet en plus. C'est assez embêtant pour regagner l'autoroute de l'autre côté", explique un autre.

Régulièrement submergée, la digue a cédé le 9 avril dernier. Les réparations d'urgence n'ont pas résisté aux grandes crues de la Seine. Les habitants ne décolèrent pas :

"Je pense que le département aujourd'hui doit fortement réfléchir à investir sur ce qu'il a abandonné depuis 30 ans : les routes, il n'y a pas que Bardouville, Caumont, La Bouille...", explique Ladislas Lefebvre, secrétaire général de l'association "Les pieds dans l'eau".

On a demandé au département qui est en responsabilité une indemnisation pour les particuliers. Je ne vois pas pourquoi les habitants de Bardouville et de la presqu'île devraient assumer financièrement les détours qu'ils font.

Ladislas Lefebvre, secrétaire général de l'association "Les pieds dans l'eau"

La route fermée jusqu'à la fin de l'été

Les collectivités et le syndicat qui gèrent cette route se sont réunis dans la soirée du mercredi 7 avril. Ils se sont engagés à réaliser des travaux afin de réparer les dégâts, mais aussi permettre l'évacuation du trop-plein d'eau lors des prochaines crues, qui pourraient être de plus en plus fréquentes.

"On est sur le dossier depuis 2021 avec le syndicat mixte des boucles de Seine et maintenant le Département", explique Dominique Rousseau, maire (SE) de Bardouville. "Les bassins d'eau vont être évacués avec des exutoires conformes pour éviter qu'on soit inondés entre deux marées."

Les habitants de cette boucle de la Seine n'ont pas fini de faire leur détour... la route reste interdite à la circulation. Une première phase de travaux devrait permettre de la consolider avant les grandes marées prévues en mai.

La fin des travaux est prévue pour la fin de l'été.