Le pilote normand Pierre Gasly sèchement écarté par Red Bull

Pierre Gasly était de passage en Normandie ce mercredi 6 février 2019. / © Bruno Delande - France 3 Normandie
Pierre Gasly était de passage en Normandie ce mercredi 6 février 2019. / © Bruno Delande - France 3 Normandie

L'écurie de Formule 1 a annoncé ce lundi sa décision de remplacer Pierre Gasly par  Alexander Albon dès le Grand-Prix de Belgique en septembre. 
 

Par Richard Plumet

La nouvelle fait énormément réagir ce lundi (12 août 2019). Tant au niveau national qu'international. Le jeune (23 ans) pilote français de Bois-Guillaume près de Rouen (Seine-Maritime) ne pilotera plus une Red Bull le 1er septembre prochain.

Son écurie le remplace par l'Anglo-Thaïlandais Albon, lui aussi âgé de 23 ans.

Pierre Gasly est rétrogradé dans l'écurie du même groupe, celle de Toro Rosso. Ce sont "les résultats insuffisants" du Normand qui seraient à l'origine de cette décision.

Passé de Toro Rosso à Red Bull en début de saison, Pierre Gasly a réalisé des performances inférieures de celle de Max Verstappen, son co-équipier. Un déséquilibre qui, selon l'AFP, a empêché Red Bull de marquer des points précieux au championnat des constructeurs, où elle est actuellement 3e avec 244 points derrière Mercedes (438) et Ferrari (288) avant la course de Spa le 1er septembre.
 

Arrivé trop tôt ?

Si Alexander Albon a impressionné ces dernières semaines par sa maturité et sa pointe de vitesse, Pierre Gasly, dans le même temps, n'a pas réussi, malgré plusieurs mises en demeure de Red Bull et de son responsable de la filière pilotes (Helmut Marko), à passer le braquet supérieur.

"Je suis le parfait débutant", confiait le Normand à l'AFP à l'orée de la saison 2019 alors que son palmarès reste assez maigre (2e au championnat GP3 en 2016, 3e en 2018 en Formule 2 et en Eurocup Formula Renault en 2014). Ce qui fait dire à certains observateurs (dont l'AFP) que "Pierre Gasly paie sans doute une arrivée prématurée chez Red Bull".
Le départ surprise l'an dernier de l'Australien Daniel Ricciardo pour rejoindre Renault avait en effet  précipité sa promotion alors qu'il faisait encore ses classes chez Toro Rosso…

Gasly (qui a été champion de GP2 en 2016) va lui devoir reconquérir sa place chez Toro Rosso avec à ses côtés un Daniil Kvyat qui n'a d'autre but que de retrouver son volant chez Red Bull au cas où Albon ne se montrerait pas à la hauteur des attentes d'Helmut Marko.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vincent Chatelain pilote de manège à Festylland - Vachement Normand ! 12 octobre 2019

Les + Lus