• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le pilote d'une trottinette agressé par un automobiliste dans une rue de Rouen

Archives / © @france 3 rhône Alpes
Archives / © @france 3 rhône Alpes

Alcoolisé, le conducteur de la voiture a ensuite commis des violences sur des policiers
 

Par Richard Plumet

L'attention de policiers qui, lors d'une patrouille, circulaient hier soir (jeudi 5 septembre 2019) vers 20h sur les quais rive gauche de Rouen, a été attirée par les embardées d'une Citroën Saxo.

Entre les ponts Jeanne d'Arc et Guillaume le Conquérant, le long du quai Cavelier de la Salle, la voiture fait des zigzags, puis s'approche du trottoir. Le conducteur tente de se garer sur le trottoir mais après plusieurs manœuvres n'y arrive pas. La Saxo s'arrête finalement sur la chaussée, en pleine voie de circulation !

De quoi évidemment intriguer l'équipage du Groupe de Sécurité de Proximité qui décide de procéder à un contrôle. Surtout qu'en s'approchant, les policiers constatent que la voiture est dans un drôle d'état : les côtés sont enfoncés et les deux rétroviseurs pendent le long des portières.
 

Fuite et rébellion

Le conducteur, qui n'a aucun papier sur lui, descend de la Citroën. Il sent l'alcool et titube. L'homme, face aux policiers, devient nerveux. Subitement il s'écarte et prend la fuite en courant en direction de l'avenue Jean Rondeaux.  Il est vite rattrapé mais son interpellation est difficile. Virulent, il se rebelle, se débat, est violent…

Il faut trois policiers pour maîtriser cet homme de forte carrure au sol et le menotter. Il s'agit d'un habitant de Saint-Léger du Bourg-Denis (une commune de l'agglomération rouennaise située près de Darnétal) âgé de 32 ans dont le permis de conduire est annulé.
 

Insultes racistes 

Une fois cet homme en état d'ivresse ramené à l'hôtel de police de Rouen (et pendant que la voiture part à la fourrière) les policiers font le rapprochement avec l'appel au 17 (le numéro de Police-Secours) reçu un peu avant l'interpellation du quai Cavelier de la Salle.

Un homme, au guidon de sa trottinette, a eu un différend violent avec le conducteur d'une Citroën Saxo. L'automobiliste a frappé et insulté le "trottinetteur". Des insultes à caractères racistes…

Le conducteur de la Citroën a été placé en garde à vue pour violence volontaire en état d'ivresse sur personne dépositaire de l'autorité publique, rébellion, conduite en état d'ivresse, conduite malgré l'annulation d'un permis de conduire. Mais aussi, et concernant le différend avec le pilote de trottinette, pour violence en état d'ivresse et injures à caractère raciste. 
Une enquête est en cours.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Fin du glyphosate ? Réponse du ministre de l'agriculture en visite dans un lycée agricole de Seine-Maritime

Les + Lus