• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Plusieurs piétons victimes de vols de téléphone portable dans les rues de Rouen

Archives- Janvier 2018- Opération de contrôle la nuit par un équipage de Police-Secours de Rouen / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Didier Meunier
Archives- Janvier 2018- Opération de contrôle la nuit par un équipage de Police-Secours de Rouen / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Didier Meunier

Trois affaires distinctes de vols ont eu lieu ce weekend avec, à chaque fois, de jeunes victimes face à plusieurs individus
 

Par Richard Plumet

Ce sont d'abord des équipages de la BAC (Brigade Anti Criminalité) qui ont été chargées de deux affaires le même soir, hier soir (dimanche 13 janvier 2019) à un quart d'heure d'écart.
 

A trois contre un

21h30- C'est à proximité de l'arrêt de bus situé près du théâtre des Arts qu'un jeune homme de 22 ans croise trois individus, dont un est juché sur un vélo B'Twin. Le jeune continue son chemin et traverse la Seine en direction de la rive gauche. Mais arrivé rue Malherbe, il se rend compte qu'il a été suivi par les trois mêmes personnes, qui brusquement l'abordent.

Celui qui est sur le vélo le menace et tente de lui extorquer son téléphone portable. L'arrivée d'une voiture permet à la victime de cette tentative de vol de prendre la fuite en courant et d'appeler la police. Il est 22h. L'alerte est aussitôt donnée et le signalement des suspects communiqué à un équipage de la BAC. Quelques minutes plus tard, avenue de Bretagne, deux suspects sont repérés : l'un à pied, l'autre à vélo.

Ils sont contrôlés. Il s'agit deux SDF basés à Rouen, d'origine tunisienne, âgés de 17 ans. Ils sont placés en garde à vue.
 

A quatre contre un

Un quart d'heure plus tard, à 22h15, autre alerte : un jeune de 21 ans vient de se faire voler son téléphone portable à la station de bus du Mont-Riboudet, près du palais des sports de Rouen. Présent non loin de là, un équipage de la BAC arrive très vite sur place et prend contact avec la victime qui explique qu'en attendant le bus elle a été encerclée par quatre individus.

Pendant que trois gars le ceinturaient le quatrième lui a fait les poches en s'emparant d'un Samsung. Deux agresseurs ont pris la fuite avec le portable volé pendant que les deux autres retenaient, de force, le jeune.

Après ce témoignage les policiers emmènent avec eux la victime de vol dans leur voiture et partent à la recherche des quatre agresseurs.

Sur le parcours de la ligne de bus Teor, à la station Théâtre des Arts, un des quatre suspects est reconnu. Il s'agit d'un jeune de 17 ans domicilié à Saint-Etienne du Rouvray. C'est l'un de ceux qui retenaient la victime du vol. Conduit à l'hôtel de police, il a été placé en garde à vue.
 

Dans la nuit de vendredi à samedi

La troisième affaire de vol de téléphone portable du weekend a débuté samedi matin vers 3 heures du matin. Une jeune femme de 18 ans se trouve dans le centre-ville de Rouen, rue de la République. Elle croise un garçon qui l'aborde avant de la bousculer. "Donne ton téléphone !"

Apeurée et paniquée la jeune Rouennaise ne peut empêcher qu'on lui fasse les poches. L'agresseur prend un Iphone 6 et part en courant. Choquée, la jeune victime rentre chez ses parents et leur raconte ce qui vient de lui arriver.
 

Le téléphone volé suivi en temps réel

Les parents de la jeune femme réagissent rapidement. D'abord en déclenchant une application de géolocalisation, puis en appelant Police-Secours.

C'est ainsi que le père de la jeune femme est en mesure d'expliquer aux policiers que le téléphone volé est en train de se déplacer vers le sud de l'agglomération rouennaise. Un équipage de la brigade canine, présent dans le secteur, est alors chargé par le centre de commandement de se rapprocher. Suivi en temps réel par la géolocalisation, le mouvement du téléphone volé permet finalement de le localiser, à 3h30 du matin, rue George Sand à Saint-Etienne du Rouvray …où deux jeunes sont repérés.

Les policiers effectuent un contrôle. Puis ils demandent aux parents de la jeune femme de composer le numéro du téléphone volé. Et comme par hasard, un téléphone sonne dans la poche d'un des deux suspects.

Ces deux SDF de 17 et 20 ans situés dans l'agglo de Rouen (l'un de nationalité libyenne, l'autre de nationalité syrienne) sont interpellés. Celui retrouvé en possession du téléphone est placé en garde à vue.




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Edouard Philippe à Rouen pour lancer "Team France", outil numérique pour aider les entreprises à exporter

Les + Lus