La première séance de "drive-in" à Rouen est annulée

Faute d'accord de la mairie, la première séance de cinéma en plein air, qui devait s'organiser le samedi 30 mai à Rouen, n'aura finalement pas lieu, malgré 600 pré-réservations. 

Le cinema en drive-in a commencé ce samedi 16 mai à Bordeaux et débutera le 26 mai au parc expo de Caen
Le cinema en drive-in a commencé ce samedi 16 mai à Bordeaux et débutera le 26 mai au parc expo de Caen © MEHDI FEDOUACH / AFP
L'évènement était très attendu des rouennais. La mairie a finalement décidé de ne pas donner son accord pour la première séance de "drive-in" (une séance de cinéma en plein air sans bouger de son véhicule). "On est déçu", nous confie Eva Wolf qui organisait l'évènement avec le créateur de Rouen Bouge, Robin Fillastre.
 
Pourtant le 22 mai, les deux jeunes entrepreneurs nous confiaient qu'il n'y avait "aucune raison que l'évènement n'ait pas lieu". "La Préfecture et la mairie se sont renvoyées la balle".

La première séance de "drive-in" en Normandie s'était d'ailleurs bien déroulée le 27 mai à Caen. 
 

L'évènement devait se dérouler à la Friche Lucien

La première séance du projet Drive-in and stay car(e) devait se dérouler le samedi 30 mai avec la projection du film "Bohemian Rhapsody", le biopic de Freddie Mercury. 

Quant au lieu : 

On devait faire ça à la base derrière la Friche Lucien sur le terrain privé de la SNCF. On avait les accords mais la mairie a fini par nous expliquer qu'elle n'avait pas le temps avec la distribution des masques et la reprise des élections municipales et qu'il fallait se rapprocher de la Préfecture. Ils nous ont fait faire un dossier de sécurité le 15 mai, pendant 2 semaines ils nous ont fait miroiter notre évènement, Ils nous ont dit qu'il n'y avait pas de raison que ça ne fasse pas, on avait tout prévu pour ne pas gêner la voirie. 
Eva Wolf

Malheureusement la Friche Lucien n'a pas pu obtenir les accords d'ouverture à temps. "Pour ce type de manifestation, l'instruction théorique et minimale est d'un mois. Le dossier concernant la Firche Lucien a été envoyé le 20 mai, c'est hors délai.", nous indique le cabinet du maire de Rouen.

Une fois reçu, la ville doit transmettre ai SDIS et à la DDSP pour analyse et avis sur les conditions de sécurité et sûreté. Cela prend un minimum de temps.
Mairie de Rouen

Eva Wolf et Robin Fillastre pensent alors à un plan B : l'esplanade Saint Gervais, sur le port de Rouen. C'est là que se déroulent habituellement les concerts de Région. Les deux entrepreneurs ont dû reconstituer un dossier de sécurité, envoyé le 26 mai à 22 heures à la mairie. Après examen, cette dernière indique aux organisateurs que le dossier "n'est pas recevable". Ils sont contraints d'annuler. 

Plus de 600 pré-réservations

Pourtant, le concept semblait séduire les Rouennais. Ils étaient plus de 600 à avoir pré-réservé leur place et plus de 2 000 à s'intéresser à l'évènement Facebook

Le gouvernement doit s'exprimer ce jeudi 28 mai sur la deuxième phase de déconfinement.  "Si les salles de cinéma rouvrent, on n'aura pas le droit d'exercer. Les cinémas nous considèrent comme des concurrents", nous confie Eva Wolf. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter