Près de Rouen : le musée Pierre Corneille fête ses 140 ans

C'est dans cette maison que Pierre Corneille aurait rédigé une partie du Cid, publié en 1637. / © Didier Bert / France Télévisions
C'est dans cette maison que Pierre Corneille aurait rédigé une partie du Cid, publié en 1637. / © Didier Bert / France Télévisions

A quelques kilomètres de Rouen, le dramaturge Pierre Corneille et sa famille venaient souvent prendre l'air dans une maison de campagne, devenue depuis un musée, il fête cette année ses 140 ans.

Par Véronique Arnould

Pierre Corneille est issue d'une famille plutôt aisée de magitrats normands : né à Rouen, il y a longtemps vécu, rue de la Pie. En parallèle, lui est ses 5 frères et soeurs (deux autres sont morts jeunes) se rendent régulièrement avec leurs parents dans leur maison secondaire, appelée alors maison des champs. Celle-ci, située à Petit-Couronne, fait 200 m2 et dispose de 19 hectares de terrain .... de quoi s'aérer et s'éloigner du mauvais air de la ville.

Ils venaient dans cette maison pour plusieurs raisons, mais la principale c'est d'échapper aux épidémies, telles que la peste noire qui faisait encore beaucoup de ravages au 17ème siècle. Son frère en mourra à l'âge de 47 ans, comme la moitié de la population rouennaise - Sébastien Vincent, Agent du Musée Corneille de Petit-Couronne. 

 La maison "manante" ou maison "des champs"

Acheté en 1608 par Pierre Corneille, le père, cette maison reviendra ensuite au dramaturge en 1639. Il y viendra encore régulièrement, c'est pour lui et ses enfants une résidence secondaire. En 1662, lorsque Corneille quitte Rouen pour Paris, il loue alors cette maison pour assurer une rente chaque année à sa fille Marie. Cette dernière est alors chez les soeurs dominicaines de Rouen, elle leur apporte ces 300 livres pour contribuer aux frais du couvent.
 
Pierre Corneille et son frère Thomas, étaient tous deux écrivains, ils étaient très proches. / © Image d'une gravure présente au musée.
Pierre Corneille et son frère Thomas, étaient tous deux écrivains, ils étaient très proches. / © Image d'une gravure présente au musée.
 

Quelques anecdotes à prendre avec des pincettes

Considérée comme la maison de campagne de la famille elle recèle quelques anecdotes sur la vie de l'écrivain, des histoires dont la majorité sont impossibles à vérifier car l'écrivain a très peu écrit sur sa propre vie.
 

Les deux frères (Pierre et Thomas) étaient très proches, on dit que lorsque l'un travaillait en haut et l'autre en bas, en cas de panne d'inspiration, l'autre pouvait l'aider en lui faisant passer à travers un trou dans le plancher des alexandrins ou des vers - Sébastien Vincent.

La "maison des champs" de Pierre Corneille fête ses 140 ans
Un reportage de Damien Lefauconnier et Didier Bert

Deux ans après la mort du dramaturge ( en 1689), son fils la revendra, et c'est en 1874 que cette demeure devient la possession du département de Seine-Maritime. Elle sera alors restaurée et pourra ouvrir en 1879, il y a donc 140 ans. 

Une ballade au 17ème siècle

En pratique : La maison se visite, il y reste de nombreux témoins de ce passé, aussi bien dans la demeure que dans le jardin.

Il s'agit ici de présenter la vie de Pierre Corneille, son rôle à rouen, ses études et ses débuts en tant qu'avocat puis en tant qu'écrivain, jusqu'à son anoblissement en 1637 - Musée Pierre Corneille.

Des activités sont organisées pendant les vacances scolaires. La maison natale de Pierre Corneille, au 4 rue de la Pie, en plein centre-ville de Rouen se visite également.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus