Réforme des retraites : nouvelle manifestation à Rouen

Jeudi 20 février 2020, à Rouen. Le cortège s'est rassemblé cours Clémenceau. / © Patrice Cornilly / France Télévisions
Jeudi 20 février 2020, à Rouen. Le cortège s'est rassemblé cours Clémenceau. / © Patrice Cornilly / France Télévisions

Les manifestations ont repris jeudi 20 février 2020 contre la réforme des retraites. Une dixième journée de grève interprofessionnelle était prévue à Rouen.

 

Par Amandine Pointel

L'intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, FSU, CFE-CGC et organisations de jeunesse) opposée à la réforme des retraites, avait appelé à une nouvelle journée de grève interprofessionnelle et de manifestations partout en France ce jeudi 20 février, alors que le projet de loi est examiné à l'Assemblée nationale. 

A Rouen, le cortège s’est élancé aux alentours de 11h depuis le cours Clémenceau pour rejoindre la Préfecture de Rouen. Il passera notamment par l'Hôtel de Ville et la rue Jeanne d'Arc.
 
 

1300 manifestants selon la police, 2500 selon la CGT

Vacances scolaires oblige, le cortège était moins fourni que les mobilisation précédentes. Selon la police, il y aurait 1 300 manifestants, 2 500 selon la CGT.
 

"On ira jusqu'au bout"

"On ira jusqu'au bout", a réitéré Pascal Morel, secrétaire général de l'union départementale CGT Seine-Maritime. "Toutes les générations vont être touchées. On ne veut pas d'amendement, on veut le retrait de la réforme."
 


Le local du Parti Communiste dégradé

A la fin de la manifestation, un homme a été arrêté par la police. Il était en train de taguer le local du PCF et dessinait notamment une croix celtique, emblème de la mouvance nationaliste.
 

Le local du PCF tagué à Rouen. / © PCF Rouen
Le local du PCF tagué à Rouen. / © PCF Rouen

C’est la seconde fois, en une semaine, que de tels actes sont commis.

"Il était en train de dégrader la façade, les voitures des militants communistes et le portail du siège de la Fédération de la Seine-Maritime du PCF à Rouen.", précise Aurélien Lecacheur, secrétaire départemental de la Fédération de Seine-Maritime du PCF. "C’est la seconde fois, en une semaine, que de tels actes sont commis."

La Fédération de Seine-Maritime du PCF va déposer plainte.


Les transports perturbés

Des pertubations sont à prévoir toute la journée sur les lignes du réseau Astuce. Un service minimum est garanti :

Métro : une rame toutes les 6 minutes entre 6h et 19h

TEOR :
  • T1 : 1 TEOR toutes les 5 minutes entre 6 h 30 et 19 h 30
  • T2 : 1 TEOR toutes les 10 minutes entre 6 h 30 et 19 h 30
  • T3 : 1 TEOR toutes les 10 minutes entre 6 h 30 et 19 h 30
  • T4 : 1 TEOR toutes les 15 minutes entre 6 h 30 et 19 h 30

Plus d'information sur le site du réseau Astuce.

Sur le même sujet

Les + Lus