Rouen : Le MIN fête ses 50 ans !

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Le Marché d'Intérêt National de Rouen a ouvert ses portes en 1969. Aujourd'hui, il est le marché de gros de produits alimentaires le plus important du quart nord ouest de la France, et l'un des pôles économiques majeurs de la Normandie. Il nous ouvre ses portes ces jours ci.

    Par Myriam Libert

    Le Marché d'Intérêt National de Rouen ouvrait ses portes aux enfants ces 23 et 24 octobre, pour des dégustations et ateliers pédagogiques. Une visite instructive aussi pour les familles, et l'occasion de mieux connaître cette ruche d'activités d'ordinaire fermée au public.
    Car ce sont une cinquantaine de grossistes et près de 1000 personnes qui travaillent sur les 20 hectares de cette plateforme, pour approvisionner les restaurants, magasins et cantines de toute la région. La plupart des fruits et légumes que l'on retrouve dans nos assiettes ont transité par le MIN.

    Une histoire rouennaise

    Dans les années 60, le marché était situé en centre ville de Rouen, place du Vieux-Marché, avant de s'installer en 1969 aux halles de l'avenue Bernard-Bicheray, au coeur d'un réseau routier important.
    Au fil des ans, la plateforme commerciale évolue et se modernise. En plus de la halle des fruits et légumes, un pôle horticole est créé, ainsi que des bâtiments dédiés à la restauration et aux produits de la mer. 
    L'aménagement d'une plateforme logistique est venue compléter l'ensemble.
     

    1000 personnes inscrites aux portes ouvertes

    Portes ouvertes au MIN de Rouen
    Un reportage de Véronique Arnould et Stéphane Gérain au MIN de Rouen
    avec :
    -Isaure, amatrice de fruits
    -Emmanuelle, maman d'Isaure
    -Christophe Caudron, grossiste Maison Grosdoit
    -Bruno Berteuil, président du MIN
    -Archives

    Près de 1000 personnes se sont inscrites à ces deux journées " portes ouvertes ".
    L'occasion aussi pour les professionnels de parler de leur travail et de leurs produits.

              " L'enfant qui mange des chipolatas ou des merguez, il ne sait pas si c'est du boeuf ou de l'agneau et d'où vient le produit. Aujourd'hui il ya toute une éducation à faire par le biais des restaurants scolaires et des portes ouvertes comme celles ci " nous explique Christophe Caudron grossiste pour la Maison Grosdoit

    Sur le même sujet

    Les + Lus