Rouen : Stephan Eicher en concert plusieurs jours au 106

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet
6 juillet 2021 : l'un des cinq concerts de Stephan Eicher au 106 de Rouen
6 juillet 2021 : l'un des cinq concerts de Stephan Eicher au 106 de Rouen © Patrice Cornily / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Pour son retour sur scène, Stephan Eicher a concocté un concert intitulé "Le radeau des inutiles" où, avec ses musiciens, il accueille chaque soir un invité.

Les concerts, qui devaient avoir lieu en plein air, ont été rapatriés au 106,  la confortable salle de musiques actuelles de l'agglomération de Rouen.
C'est finalement un bel écrin pour les retrouvailles de l'artiste suisse avec le public.

Cinq soirées avec cinq invités pour, du 6 au 10 juillet clore avec une belle affiche une saison mouvementée et perturbée pour les équipes et les fidèles du 106. 

Avec "Le radeau des inutiles", ce sont des concerts (à 19h30) plus intimistes que ceux des grands festivals d'été qui conviennent parfaitement au répertoire de Stéphan Eicher millésime 2021, qui avec le temps, semble avoir trouvé (nous dit le programme) "son spleen idéal, un Eldorado où se rejoignent raffinement pop, jazz suranné, rock mélancolique  et folk distingué."

Clin d'œil au "Radeau de la Méduse" ? Sans doute, même si beaucoup ignorent que l'auteur du tableau, le peintre Géricault, est né à Rouen.

Mardi, avant le premier concert de la semaine (avec Rodolphe Burger), Stéphan Eicher a expliqué à notre journaliste Magali Nicolin pourquoi il était essentiel que le radeau soit celui "des inutiles" après le long confinement si mal vécu par les artistes et notamment les musiciens :
"On était les premiers qui étaient interdits de travailler, et on est, je crois, un peu les derniers qui peuvent reprendre comme avant. C'est un vrai problème global.Je respecte complètement qu'on doive faire attention, on doit s'adapter, mais quand même, le mot qui dit qu'on n'est pas essentiel, je trouve que…"

Chaque personne qui a une épicerie, qui a un petit boulot, ou je ne sais pas… un restaurant, et on lui dit que ça n'est pas essentiel ? Pour chaque personne c'est essentiel de faire son travail. Pour nous aussi, mais là on a de la chance, on peut revenir, on peut jouer : c'est génial ! "

Stephan Eicher,
au 106 de Rouen le 6 juillet 2021

durée de la vidéo: 03 min 46
VIDEO - Juillet 2021 : Stephan Eicher 5 jours en concert à Rouen. Interview (pendant les balance) : Magali Nicolin)

Pour ce retour sur scène Stephan Eicher  a contacté, dès la fin du confinement, des artistes  avec lesquels il avait envie de jouer. Des artistes qu'il a contactés par téléphone, certain d'avance qu'ils décrocheraient pour répondre oui.

Reste que l'arrêt forcé de sa tournée pendant la crise sanitaire a été une épreuve. Et pendant le confinement,  Stephan Eicher n'a voulu rester inactif :
"L'idée de retourner sur scène était vitale pour nous. Parce qu'on est un peu comme des sportifs, ça veut dire que si on ne s'entraine pas, on perd… Et ça, c'est un métier qui se travaille chaque jour. C'est pourquoi j'ai très vite dit à mes amis, à mes équipes, on travaille même sans public".

On reste dans l'action, autrement, ça va être merdique si on revient sur scène et si on ne sait plus jouer ensemble. Et pur moi le fait  de retrouver le public pour la première fois, ici au 106,  ça m'a coupé le souffle de vous revoir tous !"

Stephan Eicher,
au 106 de Rouen le 6 juillet 2021

 

Les concerts du radeau des inutiles :

  • Jeudi 8 juillet : avec Raphaël (complet)
  • Vendredi 9 juillet : avec Retriever
  • Samedi 10 juillet : avec Birds on a wire

► Infos pratiques et réservations sur le site Le 106.com

La programmation du 106 reprendra en septembre avec L.E.J. (le 16)  Gauvain Sers (le 17), Sisters with transistors (le 18), Arno (le 21) et Dionysos (le 23).

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.