• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A Rouen, trois interpellations à l'issue des manifestations “ pour Théo”

Le cortège peu après son départ de la place de la cathédrale à Rouen (Seine-Maritime). / © Karima Saïdi / France 3 Normandie
Le cortège peu après son départ de la place de la cathédrale à Rouen (Seine-Maritime). / © Karima Saïdi / France 3 Normandie

A 14 h30 devant la cathédrale, deux personnes ont répondu à l'appel du collectif de défense des libertés fondamentales. Puis à 17 heures, des mouvements de lycéens et d'étudiants ont pris le relai rive gauche encadrés par un dispositif policier hors-normes. Trois personnes ont été interpelées.

Par Marc Moiroud-Musillo

Le CDLF (collectif de défense des libertés fondamentales) avait lancé, en milieu de semaine, un appel à une marche pacifique samedi 4 mars "en solidarité avec Théo, Adama et les autres victimes de violences policières."

Deux cents participants se sont donc retrouvés à 14 heures 30 devant la cathédrale de Rouen. Le cortège s'est ensuite élancé sous la pluie pour un parcours dans le centre-ville de Rouen.
© Karima Saïdi / France 3 Normandie
© Karima Saïdi / France 3 Normandie
Le tract distribué par le collectif dénonce " les violences et le viol subis par Théo à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ... d'une exceptionnelle gravité. Le déni par les autorités policière, les déclarations racistes qui en ont suivi sont inacceptables".

Les membres du collectif, issus d'une quinzaine d'associations, organisations politiques ou syndicales de la métropole rouennaise évoquent "la conséquence de la politique sécuritaire des gouvernements successifs accentuée par l’état d'urgence permanent."

En fin d'après-midi, les jeunes manifestants bloqués par les forces de l'ordre

Un second rassemblement s'est déroulé à 17 heures devant l'église Saint Sever.  Il était organisé par le mouvement Rouen dans la rue, auquel s'est joint le syndicat Solidaire Etudiant-e-s de Rouen.

Après les nombreux débordements et interpellations des précédentes manifestations, un très important dispositif policier a été mis en place. Les jeunes étaient quadrillés et le cortège a rapidement fondu d'une centaine à une cinquantaine de manifestants. Le groupe a été dispersé au moyen de canons à eau :
A Rouen deux manifestations "pour Théo" ce samedi
Les deux rassemblements avaient des allures bien différentes. Un important dispositif de sécurité était déployé. A découvrir en vidéo.  - France 3 Normandie - Karima Saïdi / Lise Abou Mansour
Les forces de l'ordre ont procédé à des contrôles d'identité quasi-systématiques et trois personnes ont été interpellées.




A lire aussi

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus