Meurtre de la rue Jeanne d'Arc à Rouen : un proche de la victime mis en examen pour meurtre

Un corps sans vie a été retrouvé dans un immeuble de la rue Jeanne d’Arc, à Rouen (Seine-Maritime) lundi 26 juillet. Il s'agit d'un jeune homme de 25 ans, tué de coups de couteau, un de ses proches vient de reconnaitre les faits, il a été placé en détention provisoire.
Depuis lundi 26 juillet et la découverte du corps de Maxime, la victime, ses proches sont venus déposer des fleurs à l'entrée de son immeuble situé au 84 rue Jeanne d'Arc à Rouen.
Depuis lundi 26 juillet et la découverte du corps de Maxime, la victime, ses proches sont venus déposer des fleurs à l'entrée de son immeuble situé au 84 rue Jeanne d'Arc à Rouen. © Véronique Arnould / France Télévisions

Suite au meurtre d'un jeune homme de 25 ans à Rouen, un de ses proches vient d'être placé en détention provisoire et mis en examen pour homicide volontaire. Lors de sa garde-à-vue, qui a débuté le mard 27 juillet, il a reconnu avoir porté "plusieurs coups de couteau à la victime, d'abord dans l'appartement puis dans le hall, les expliquant par une altercation et évoquant pour sa part un mobile affectif" précise le procureur de la République dans un communiqué de presse. Le mis en cause prendra ensuite la fuite, il sera interpellé et placé en garde à vue le lendemain de la macabre découverte.

Rappel des faits

Il est 10h50 lorsque la police est appelée par les pompiers ce lundi 26 juillet 2021. Ces derniers ont découvert le corps sans vie d'un jeune homme de 25 ans, la gorge tranchée, au sol dans le couloir de la cage d'escalier (rez-de-chaussée) d'un immeuble situé au 84 rue Jeanne d’Arc, à Rouen. Selon un voisin de cet immeuble en travaux, c’est une personne travaillant sur le chantier en cours qui aurait découvert le corps ce matin, avant de le signaler à la police. Un périmètre de sécurité a été mis en place. Des traces de lutte seront retrouvées dans l'appartement de la victime.

Un périmètre de sécurité a été mis en place.
Un périmètre de sécurité a été mis en place.

Une enquête pour homicide volontaire et un suspect en garde à vue

La police scientifique était sur place une bonne partie de la journée du 26 juillet. "Une enquête pour homicide volontaire est en cours. Elle a été confiée à la DTPJ" (Direction territoriale de la police judiciare), a fait savoir de son côté le procureur
de Rouen Pascal Prache. Au lendemain de cette découverte, un homme de 27 ans a été interpellé et "placé en garde à vue pour homicide volontaire".

Une victime âgée de 25 ans

Selon les premiers éléments, il s'agirait d'un jeune homme de 25 ans habitant dans un appartement au premier étage où des traces de sang et de lutte ont été retrouvées. Des traces de contusions ont été constatées sur le corps de la victime, retrouvée la gorge tranchée. "La victime était bien insérée, elle profitait de la vie, elle avait des copains, des copines (...) Elle n'était pas connue des services de police", a-t-on précisé de source policière. Quant à la personne placée en garde à vue, "c'est pareil. Elle n'attire pas l'attention, elle travaille", a-t-on ajouté.

Résultats de l'autopsie

L'autopsie effectuée le 28 juillet a bien confirmé plusieurs plaies par arme blache, "certaines ayant causé directement le décès", précise le procureur, Mr Pascal Prache. Les investigations se poursuivent pour préciser "le contexte des faits et leur déroulement."
    
Les proches de la victime ont lancé une cagnotte en ligne pour aider au financement des funérailles.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité