Les pompiers dans une école du sud de Rouen après des vomissements

© France 3
© France 3

L'école Victor Hugo de Grand-Couronne (Seine-Maritime) a été évacuée et une quinzaine de victimes examinée
 

Par Richard Plumet

L'alarme incendie de l'école élémentaire Victor Hugo, rue du presbytère, s'est déclenchée à deux reprises hier (jeudi 3 octobre 2019). Une première fois à 12h30, puis à 13h45. A chaque fois tous les occupants des lieux sont sortis, conformément à la procédure.

Vomissements

Mais après 14h, une fois de retour dans les locaux de l'école, plusieurs personnes, adultes comme enfants, ont été prises de troubles de santé : yeux qui piquent, gorge qui gratte. Et des vomissements pour 3 adultes et 1 enfant. L'alerte a alors été donnée.

La police a rejoint les pompiers. Les secours ont inspecté les locaux mais n'ont rien trouvé d'anormal dans les installations et équipements de l'école. Aucun dysfonctionnement de matériel pouvant être à l'origine du déclenchement de l'alarme n'a été détecté.

Des odeurs incommodantes

Deux enfants et 13 adultes ont été examinés par les pompiers. La cause de ces troubles de santé est inconnue. Interrogés, les personnes présentes ont expliqué qu'elles ont été incommodées par des odeurs lorsqu'elles étaient, un peu plus tôt dans la matinée, dans la cour de l'école.

L'école a été fermée. Selon les premières constatations, l'alarme incendie a probablement été déclenchée manuellement par quelqu'un, à l'intérieur de l'établissement.

Ce vendredi matin, au lendemain de cet incident, on ne savait pas encore si ces vomissements étaient en rapport avec l'émanation d'un produit polluant présent dans l'air et venant d'une usine voisine, et si cela a un rapport avec les dégagements d'odeurs en provenance de l'usine Lubrizol…

Plus d'info à venir

► Retrouvez toute l'actu "Lubrizol" en un clic avec tous nos derniers articles
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pas d'amiante dans les débris suspects de l'école Franklin de Rouen

Les + Lus