Service de remplacements pour les agriculteurs en Seine-Maritime : "un soulagement"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ludivine Aurelle .

Les agriculteurs travaillent toute l'année. En Seine-Maritime, quand vient le moment des vacances ou quand surviennent des chamboulements dans leur vie, ils peuvent bénéficier d'un service de remplacement. Un agent de substitution vient les relayer pour les soulager. 

Le service a été inventé dans les années 1980. Des agents de remplacement interviennent dans des fermes pour des missions ponctuelles en Seine-Maritime. L'été, les agriculteurs peuvent alors s'octroyer quelques jours de congés, leur exploitation entre de bonnes mains. Le reste de l'année, ce sont parfois d'autre motifs qui poussent à faire appel à cette main d'oeuvre : maladie, décès, suicide, problèmes personnels, besoin de personnel supplémentaire etc.



Jean-Marc, éleveur laitier, à Bosc-Roger-sur-Buchy, sollicite régulièrement Stanislas Charpentier pour des renforts ou pour le remplacer. A plusieurs reprises, cet agriculteur a connu des problèmes de santé ou personnels. Être remplacé lui a permis de laisser ses bêtes plus sereinement. 

 

"Pas de routine"

Stanislas fait partie des  60 employés qui  travaillent à temps plein pour ce service de remplacement, sur le département de Seine-Maritime. Il baigne dans le milieu agricole depuis tout petit. Il enchaîne les missions sur plusieurs exploitations. Ce métier demande une grande capacité d'adaptation, ce qui ne fait pas peur à Stanislas. L'agent est passionné mais surtout motivé par l'envie d'aider:

Je suis content de me sentir utile, de pouvoir permettre aux agriculteurs de prendre des vacances. Ils les méritent !

Malgré ses neuf années "d'intérimaire", le jeune homme ne se lasse pas de son métier.

Il n'y a pas de routine, je peux faire jusqu'à 3 ou 4 exploitations par jour.

L'envie de s'installer dans une ferme ? Stanislas n'y pense pas. "C'est difficile avec la conjoncture actuelle." explique-t-il.



Le reportage de Ludivine Aurelle et Emmanuelle Partouche. (Montage : Eric Tavennec)

Avec les interviews de : 

- Jean-Marc Morel, agriculteur

- Stanislas Charpentier, agent de remplacement

Manque de main d'œuvre

Dans certaines parties du département, la main d'oeuvre n'est pas toujours facile à trouver. Au-delà des contrats permanents, le service de remplacement de Seine-Maritime recherche également des salariés pour des périodes beaucoup plus courtes, pour les week-ends par exemple. Problème : pas assez de personnes se rendent disponibles pour ce genre de mission, notamment dans le pays de Caux.

Le service de remplacement compte à l'échelle nationale plus de 13000 salariés. Pour en bénéficier, les agriculteurs doivent s'acquitter d'une cotisation de 50€ par an, puis payer l'agent avec un coût horaire légèrement supérieur à celui du SMIC. 

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité