Tempête Louis. Trains, électricité...Où en sont les perturbations en Normandie ?

La tempête Louis est passée, mais les perturbations ne sont pas terminées. Ce vendredi 23 février 2024, les équipes de la SNCF sont à pied d'œuvre pour libérer les voies. La SNCF espère un retour à la normale d'ici la fin de journée. Du côté d'Enedis, il reste encore près de 2000 foyers normands privés d'électricité.

La tempête Louis a occasionné de nombreux dégâts sur les voies ferrées normandes. Toute la nuit, des trains de reconnaissance ont circulé pour vérifier l'état des voies. Des équipes de bûcherons sont intervenues, pour tronçonner les arbres tombés et dégager les branches signalées. 

Un arbre est notamment tombé sur une caténaire, qui permet l'alimentation des trains, à Maromme jeudi 22 février 2024, dans l'après-midi, gênant le passage des trains vers le Havre et Dieppe, et stoppant les trains entre Rouen et Yvetot.

L'Île-de-France a, elle aussi, été touchée par la tempête jeudi. Les trains sont restés immobilisés à Paris pendant plusieurs heures. Un arbre était tombé sur chacune des voies reliant la Paris à la Normandie.

Si la plupart des lignes sont opérationnelles ce vendredi 23 février, au matin, il reste de nombreuses perturbations.

Les lignes les plus impactées 

Après la remise en état de la caténaire à Maromme qui a pris toute la nuit, nouvel obstacle à la circulation des trains entre Rouen et Dieppe : ce matin, un train de reconnaissance a signalé un arbre tombé sur la voie.

Le temps que les bûcherons interviennent, cette ligne va rester encore perturbée une partie de la journée. La ligne Rouen-Serquigny reste elle aussi impactée.

Plan de transport adapté

Pour pallier aux lignes supprimées, la SNCF a mis en place un plan de transport adapté. Des cars de substitution ont été commandés auprès des prestataires, mais ils ne sont pas toujours disponibles.

Quand cela est possible, la SNCF a rajouté des arrêts sur certaines lignes pour desservir les gares où le train ne pouvait pas circuler.

Vers une reprise progressive

Ce vendredi matin, c'est une quarantaine de trains supprimés sur les 400 habituels.

Pour suivre le trafic, en temps réel, il faut se rendre sur leur site internet, ou directement dans les gares.

La SNCF assure faire son maximum pour un retour à la normale cet après-midi ou ce soir, pour assurer les départs en vacances des Normands et les retours des Parisiens.

Moins de 2 000 foyers encore privés d'électricité

Il reste quelques clients disséminés sur toute la Normandie privés d'électricité ce vendredi. Moins de 2 000, d’après Enedis, contre 11 200 hier à 18 heures. Les coupures sont dues à des arbres tombés sur les lignes. Des arbres qui étaient pour la plupart déjà fragilisés avant la tempête ou mal élagués. Dégager ces obstacles prend du temps, mais Enedis espère un retour à la normale d'ici ce soir.

Enedis rappelle les consignes de sécurité :

  • ne jamais toucher à des fils tombés à terre,
  • ne jamais toucher à un objet en contact avec une ligne électrique,
  • signaler à Enedis tout incident ou anomalie constatée via le numéro 09 726 750 + XX (les deux chiffres du département concerné). 24h/24 et 7J/7,
  • en cas d’usage d’un groupe électrogène individuel, le placer à l’extérieur de l’habitation et penser à couper le disjoncteur.

Concernant la météo, la vigilance orange a été levée jeudi soir. La Normandie est passée en vigilance jaune.