Un rongeur dans un burger : une cliente d'une chaîne de fast-food scandalisée

Publié le
Écrit par Théo Thomas .

Une cliente de la chaîne de restauration rapide Quick de Rouen Saint-Sever (Seine-Maritime) s'est plainte de la présence d'un rongeur dans sa commande. Explications.

C'est une découverte plutôt désagréable qu'a fait une cliente du restaurant Quick, situé au centre commercial de Saint-Sever. La jeune femme, qui n'a pour le moment pas voulu témoigner sur notre antenne, a expliqué sur les réseaux sociaux avoir trouvé dans son burger un animal, qui s'apparenterait, selon elle, à une souris. "Bonjour @QuickFrance voici ce que j'ai retrouvé dans mon Giants, après avoir commandé dans votre restaurant de Rouen. Une nouvelle recette à base de souris peut-être ? [...] J'attends des explications.

Elle affirme, toujours sur le réseau social Twitter, avoir passé sa commande via la plateforme de livraison Uber Eats. "Non, je n’ai pas fait de scandale dans le Quick de St Sever, puisque c’était une commande Uber..", explique-t-elle. 

Réaction de Quick

En guise de réponse, l'entreprise a commenté sur ce même réseau social la publication de la jeune femme. "Bonjour, nous regrettons sincèrement cet incident, pouvez-vous nous en dire plus en DM ? Merci." Malgré nos sollicitations, le restaurant de Saint-Sever et la direction du groupe n'ont pour l'instant pas souhaité répondre à nos questions.

Toutefois, l'entreprise a publié un communiqué de presse à propos de cet incident et a présenté ses excuses. "Dimanche 2 octobre 2022, une consommatrice nous a alertés sur les réseaux sociaux après avoir découvert un corps étranger dans sa commande, qu'elle a identifié comme étant une souris. [...] Nous présentons toutes nos excuses à la cliente qui nous a alertés et plus largement à l'ensemble des clients de nos restaurants." (Source : site officiel de Quick)

Le groupe explique avoir engagé des "investigations approfondies". L'enquête interne conclut à penser que "ce corps étranger provient de salades vertes.

La direction de Quick indique avoir pris trois mesures :

  • la "destruction de tous les lots de salades susceptibles d'être concernés";
  • le "renforcement du protocole de vérification et des mesures de contrôle des salades dans l'ensemble des restaurants";
  • la "demande à l'ensemble de nos fournisseurs de salades d'intensifier les processus de contrôle à tous les niveaux de la production".

Une plainte déposée

Concernant la jeune femme qui souhaite rester anonyme, elle indique avoir porté plainte. "Pour ceux qui se demandent, OUI j’ai porté plainte! [...] Je préfère laisser la justice s’en charger.

Elle nous assure également avoir entamé une procédure judiciaire avec l'aide d'un avocat.

Réactions d'internautes stupéfaits

Nombreux ont été les internautes à réagir au tweet de la jeune femme, signalé plus de 16 000 fois depuis sa diffusion. 

Un internaute a également conseillé à la plaignante de remplir un formulaire pour "signaler un événement sanitaire indésirable" à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité