Vaccination contre la Covid 19 : la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées en visite à Bois-Guillaume

Sophie Cluzel, secrétaire d'état aux personnes handicapées était à Bois-Guillaume mardi 19 janvier dans une struture d'accueil spécialisée, où la vaccination anti covid a commencé.

La vaccination contre le covid est ouverte aussi pour les personnes handicapées
La vaccination contre le covid est ouverte aussi pour les personnes handicapées © Ftv

Dans cette structure spécialisée de Bois-Guillaume qui accueille des personnes polyhandicapées, la vaccination contre le Covid-19 a commencé ce mardi 19 janvier. Sophie Cluzel secrétaire d'état aux personnes handicapées, avait choisi cette MAS -Maison d'Accueil Spécialisée- pour accompagner la première campagne de vaccination ouverte aux personnes les plus sensibles au virus : les personnes agées de plus de 75 ans bien sûr, et les personnes les plus vulnérables dont font partie les handicapés.

Christine Cornu est la maman d'une jeune femme handicapée, et cette vaccination soulage ses inquiétudes. Sa fille Pauline n'est pratiquement pas sortie depuis le début de la pandémie. "Le premier confinement j'avais choisi de garder ma fille à domicile, on m'avait laissé la possibilité. Très honnêtement j'ai eu très peur pour elle. Je me demandais ce qui se passerait si elle allait en réanimation" nous explique Christine Cornu maman de Pauline.

Sophie Cluzel en visite à la Maison d'Accueil Spécialisée de Bois-Guillaume ©FTV

Le consentement à la vaccination

Le personnel aussi était appelé à se faire vacciner, mais le consentement à la vaccination est plus difficile à obtenir avec des personnes vulnérables, parfois polyhandicapées. Une brochure simplifiée a été éditée pour expliquer le geste de la vaccination, mais c'est surtout la communication avec la famille et le personnel soignat qui est essentielle.

On peut communiquer même quand on a pas la parole, par le geste ou par l'accord de son corps. -Le consentement- c'était important pour les familles bien sûr mais aussi pour ces personnes, même celles qui sont les plus empêchées dans leur communication, de recueillir leur consentement.

Sophie Cluzel, secrétaire d'état aux personnes handicapées

Dans cette structure spécialisée de Bois-Guillaume, le message semble bien passé. Jean-Charles Quidet, le président de l'association ARRED -Association Rouennaise de Réadaptation de l'Enfance Déficiente- se réjouit de la forte adhésion des résidents et du personnel à cette première campagne de vaccination. "La majorité de nos résidents et personnel a accepté de se faire vacciner. On devrait vacciner 300 personnes ces jours ci !"

En Normandie, l'Agence Régionale de Santé estime que 70% des personnes vivant ou travaillant dans ce type de structure spécialisée devraient se faire vacciner.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société vaccins - covid-19 handicap covid-19