EN VIDEO -“On aurait pu mourir dans nos maisons”, un salarié sous-traitant de Lubrizol témoigne

© Stéphane L'Hote
© Stéphane L'Hote

Témin direct de l'incendie de Lubrizol dans la nuit du 25 au 26 septembre 2019, cet homme a accepté de témoigner à visage couvert. Il craint pour sa carrière.

Par Marc Moiroud-Musillo

C'est un homme qui a eu la peur de sa vie dans la nuit du 25 au 26 septembre

Cet habitant de Petit-Quevilly qui travaille pour une entreprise sous-traitante de Lubrizol connaît bien le métier. Il a été le témoin direct du sinistre.

La vallée de la Seine c'est une véritable bombe à retardement. S'il y a un incident dans une des entreprises, ça peut être très grave pour les autres" explique anonymement ce témoin.


Il pointe du doigt l'absence d'informations des autorités.

Je ne comprends pas qu'on n'ait pas déclenché l'alarme la nuit. On aurait pu mourir dans nos maisons" précise-t-il.
 

Incendie de Lubrizol : un sous-traitant de l'entreprise témoigne
Témoin direct de l'incendie, cet habitant de Petit-Quevilly a eu très peur le 26 septembre 2019. Il se confie sous couvert d'anonymat. - France 3 Normandie - F. Pesquet / O. Flavien


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus