EN DIRECT. Incendie Lubrizol à Rouen : 5253 tonnes de produits divers se sont dispersés lors de l'incendie

L'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen dans la nuit du 25 au 26 septembre, a engendré un épais nuage de fumée de 22 kilomètres de long, sur 6 de large. / © Stéphane L'Hôte / France Télévisions
L'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen dans la nuit du 25 au 26 septembre, a engendré un épais nuage de fumée de 22 kilomètres de long, sur 6 de large. / © Stéphane L'Hôte / France Télévisions

Un important incendie s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi, à l'entreprise Lubrizol, située sur la rive gauche de Rouen, provoquant de multiples explosions et dégageant un important panache de fumée. L'entreprise est classée SEVESO seuil haut. Suivez notre direct... 

Par France 3 Normandie et agence France presse

L'info heure par heure depuis le début de l'incendie avec les équipes de la rédaction de France 3 Normandie



Une cellule d'écoute psychologique ouverte gratuitement et sans rendez-vous par la préfecture

Pour faire face aux inquiétudes légitimes de la population et aux états de stress post traumatiques que cet incendie peut générer, une permanence d’accueil psychologique a été mise en place par l’ARS Normandie et la préfecture de la Seine-Maritime. 

Gratuite, et sans rendez-vous, elle est ouverte toutes les personnes qui en éprouvent le besoin. 

Mais attention, elle est désormais située au centre municipal Charlotte Delbo (rue Roger Besus à Rouen) aux horaires suivants :

- Mercredi 2 octobre 2019 de 14h à 16h
- Jeudi 3 octobre 2019 de 10h à 16h
- Vendredi 4 octobre 2019 de 10h à 16h

Cette prise en charge sera assurée par des professionnels de santé.
Mais en cas de problème médical, contactez votre médecin traitant.
En soirée (de 20h à 8h) et le weekend, appelez le 116117.  Attention, le 15 et le 18 sont réservés aux urgences vitales.

►Retrouvez toute l'actu "Lubrizol" en un clic avec nos derniers articles
 

L'aide aux entreprises impactées par l'incendie et la pollution

Au moins 1200 salariés, 33 entreprises. C'est le chiffre donné pour l'instant par la préfecture de Seine-Maritime. Mardi 1er octobre, une première rencontre a eu lieu. Les chambres consulaires étaient présentes.

Un numéro spécial est ouvert pour les entreprises  : 02.32.76.16.60


 Les services de l'URSSAF  et des finances publiques vont "faciliter l’instruction des demandes de délais de paiement des fiscales et sociales en cas de difficultés."

Les entreprises, commerces, hôtels, restaurants  rouennais déjà pénalisés par les débordements des manifestations des "gilets jaunes"font face à une nouvelle crise.
 

La direction de Lubrizol porte plainte contre X pour destruction involontaire par incendie 

Delphine Martos, directrice des ressources humaines de Lubrizol a confirmé que le groupe avait porté plainte samedi 28 septembre. 


Si Lurbrisol a porté plainte c'est parce que les éléments de vidéo surveillance nous indiquent que le feu serait parti à l'extérieur du site. Nous attendons les suites de l'enquête. Il est important de connaître les causes de l'incendie car les conséquences sont dramatiques" explique Delphine Martos.

Interview - Delphine Martos, directrice des ressources humaines de Lubrisol France


Publication de la liste des produits détruits et dispersés

La préfecture de Seine-Maritime publie ce mardi soir sur son site le détail des produits stockés qui ont  explosé et pris feu le 26 septembre à l'usine SEVESO. Le premier ministre Edouard Philippe s'était engagé hier à cette "totale transparence".

On apprend que 5253 tonnes de produits se sont enflammés. 62% est composé d'additifs "multi usage".

 

© Préfecture de Seine-Maritime
© Préfecture de Seine-Maritime


Dernière minute : le parquet de Rouen se dessaisit 

Le procureur de la République informe ce mardi soir (1er octobre 2019) du transfert du dossier à Paris. Une décision liée à sa complexité, son aire géographique qui va au-delà de la Seine-Maritime, et du nombre de plaintes prévisibles.

 "Compte tenu du résultat des premières investigations diligentées depuis le 26 septembre 2019, de la technicité de celles restant à réaliser, d'un éventuel impact sur un territoire géographique dépassant le simple ressort judiciaire de Rouen et du nombre de plaintes pour mises en danger d'autrui, le Parquet de Rouen se dessaisit ce jour au profit du Pôle de Santé Publique du Parquet de Paris."
 

Plusieurs milliers de personnes manifestent à Rouen

Des habitants de toutes les générations, des syndicats, des apiculteurs, des professeurs, des lycéens se sont retrouvés à 18 heures.

Des manifestants appellent à la démission du préfet de Seine-Maritime, à la fermeture de l'usine SEVESO.. Une délégation de 10 personnes a été reçue.
 

© Félix Bollez
© Félix Bollez
twee
 


► Retrouvez toute l'actu "Lubrizol" en un clic avec tous nos derniers articles



Mardi 1er octobre : pas de risque d'amiante déclare le préfet en conférence de presse

Les analyses de surface et de l'air autour du site de Lubrizol ne laissent pas apparaître de risque lié à l'amiante. Toutefois, des fragments de fibrociment ont été charriés par le nuage. Ils proviennent de l'arrachement de la toiture en amiante des hangars, lors de l'explosion de fûts de produits. Les particuliers trouvant des fragments de fibrociment ne doivent pas les manipuler. Ils seront traités par des entreprises spécialisées sur signalement. 

Le préfet de Rouen, Pierre-André Durand lors de la conférence de presse du mardi 1er octobre 2019. / © H. Colosio / France 3 Normandie
Le préfet de Rouen, Pierre-André Durand lors de la conférence de presse du mardi 1er octobre 2019. / © H. Colosio / France 3 Normandie


La liste complète des produits et leurs fiches techniques seront publiés sur le site de la préfecture de Seine-Maritime

Pour limiter les mauvaises odeurs dans l'agglomération rouennaise, le pompage des boues composées d'huile, d'hydrocarbure et de produits d'extinction du feu va rapidement démarrer. 

Des fûts entreposés à proximité des hangars détruits par les flammes font l'objet d'une extrême surveillance. Sur les 1000 fûts présents, 160 contiennent des produits pouvant dégager du mercaptan et l'hydrogène sulfuré, des gaz nauséabonds et potentiellement toxiques. Un protocole en vue de leur déplacement pour destruction dans un site spécialisé vient d'être validé.
 


Les plaintes affluent et les avocats rouennais se mobilisent


Depuis l’incendie de l’usine chimique Lubrizol dans l’agglomération rouennaise, le cabinet d'avocats de Me Jonas Haddad et de Me Grégoire Leclerc confirme qu'une trentaine de personnes a d'ores et déjà porter plainte contre X.  Les avocats estiment qu'ils auront a géré une centaine de dossiers "Lubrizol" d'ici la fin de la semaine.
Me Haddad a confirmé que le parquet de Rouen avait décidé d’élargir l’enquête judiciaire pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "préjudice financier".

Le bâtonnier de Rouen Me Guillaume Bestaux a indiqué ce mardi 1er octobre que les avocats de la ville ont mis en place "des consultations gratuites spécifiques pour la problématique de l'incendie" de l'usine chimique Lubrizol.

Elles auront lieu le jeudi 3, vendredi 4, lundi 7 et mercredi 9 octobre de 8h30 à 13h à la Maison de l'Avocat, 6 allée Eugène Delacroix à Rouen.

 


Mardi 1er octobre, une usine Seveso seuil haut voisine de Lubrizol à l'arrêt suite à un problème électrique

Le site Borealis de Grand-Quevilly qui produit des engrais est à l'arrêt suite au déclenchement de son plan d'organisation interne vers 7 heures 45. Mardi 1er octobre 2019, "une perte d'alimentation électrique (...) due à l'échauffement d'une cellule du poste électrique principal nécessite sa mise à l'arrêt pour mise en sécurité de l'installation", a indiqué la préfecture de Seine-Maritime dans un communiqué.

 


Les nombreuses questions des élus locaux aux représentants de l'Etat

Le préfet fait face aux élus de toute la métropole de Rouen. Il est interrogé sur le déclenchement des secours, la communication de crise, les produits dangereux de Lubrizol.

Sur le déclenchement des sirènes à 7H50, le colonel des pompiers explique :

Je voulais éviter absolument un mouvement de panique alors que le jour pointait.Alors que les mesures  montraient qu'il n'avait pas de toxicité aigue avec nos appareils. Sonner les sirènes en pleine nuit, cela peut être très anxiogène

Le député Christophe Bouillon pour une commission d'enquête parlementaire

"Il ne faut pas prendre les habitants pour des enfants", déclare sur France 3 Normandie le député socialiste. "Il faut une reconnaissance de catastrophe naturelle"

"Il y a 15 jours seulement pour déclarer l'état de catastrophe technologique et industrielle. Je demande instamment au Premier Ministre de déclencher cette procédure"
 
Pollution Lubrizol : Christophe Bouillon, député de Seine-Maritime

Le Premier ministre sur le site de Lubrizol ce lundi soir

La prefecture de Seine-Maritime vient d'annoncer la visite surprise d'Edouard Philippe sur le site de l'usine Lubrizol. Le Premier Ministre y est attendu pour 19H30. 

"Nous voulons faire sur cet évènement, ses causes et conséquences la totale transparence"
 

Le premier ministre à l'usine Lubrizol
Images de Didier Meunier

 

Le préfet face aux élus de la métropole à partir de 18H15

© Hervé Colosio
© Hervé Colosio

Pierre-André Durand est attendu sur les bords de Seine, près du Panorama XXL, au local pour "exposer la situation et répondre aux questions posées" après l'explosion, l'incendie à l'usine SEVESO Lubrizol.

Hélàs, la retransmission en direct était hélàs inaudible durant l'exposé du préfet. La situation s'est améliorée par la suite.
 

A côté de Lubrizol, il y a aussi 2 autres entreprises SEVESO


Sur le déclenchement des sirènes à 7H50, le colonel des pompiers explique :

Je voulais éviter absolument un mouvement de panique alors que le jour pointait.Alors que les mesures  montraient qu'il n'avait pas de toxicité aigue avec nos appareils. Sonner les sirènes en pleine nuit, cela peut être très anxiogène

Incendie Lubrizol : pourquoi les sirènes ont été déclenchées à 7H50
Hervé Colosio

Il y a 1000 fûts stockés sur le côté de l'emprise de l'incendie dont 160 qui comportent le produit qui dégage du gaz mercaptan" dit le directeur de la DREAL

"Nous avons notifié à Lubrizol qu'il fallait refroidir les 160 fûts endommagés par l'incendie et les éliminer en sécurité"
 
Lubrizol : 1000 fûts de produits dans la zone incendiée, dont 160 à évacuer en priorité
Images d'Hervé Colosio
Lundi 30 septembre 2019 - Rassemblement de plusieurs centaines d'habitants de l'agglomération rouennaise sur les quais de Rouen pendant l'assemblée des conseillers communautaires de la Métropole Rouen Normandie en présence du préfet de région Normandie. / © J.B Pattier
Lundi 30 septembre 2019 - Rassemblement de plusieurs centaines d'habitants de l'agglomération rouennaise sur les quais de Rouen pendant l'assemblée des conseillers communautaires de la Métropole Rouen Normandie en présence du préfet de région Normandie. / © J.B Pattier



Lubrizol porte plainte après l'explosion et l'incendie

Une plainte contre X a été déposée vendredi 27 septembre par la société Lubrizol à Rouen pour "dégradation volontaire de biens", a appris ce lundi 30 septembre franceinfo de source proche de l’enquête, après l'incendie qui a ravagé son usine dans la nuit de mercredi 25 au jeudi 26 septembre."

La destruction, la dégradation ou la détérioration d'un bien appartenant à autrui est punie de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende", selon l’article 322-1 du code pénal.

Didier Guillaume a apporté, ce lundi 30 septembre, son soutien aux agriculteurs seino-marins, impactés par l'incendie de l'usine Lubrizol 

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, s'est rendu à son tour à Rouen, ce lundi 30 septembre. Il est venu apporter, selon le communiqué de la préfecture de Seine-Maritime, « son soutien aux agriculteurs et appréhender les conséquences pour les productions » de l'incendie dans l'usine Lubrizol. 

Le programme de sa visite s'annoncait chargé. Elle a débuté vers 16 heures par un échange de plus d'une heure entre les organisations professionnelles agricoles et le ministre à la préfecture.
Il a promis une indemnisation aux agriculteurs sinistrés selon le principe du "pollueur payeur ".

 « les agriculteurs touchés par cette pollution sont des victimes et vous serez indemnisés comme des victimes; les coupables seront condamnés et l’Etat vous accompagnera !» 

 

Didier Guillaume en réunion à la préfecture avec les organisations agricoles / © France 3 Normandie
Didier Guillaume en réunion à la préfecture avec les organisations agricoles / © France 3 Normandie

Didier Guillaume s'est ensuite rendu à Bois-Guillaume, sur les hauteurs de Rouen dans l'exploitation de Frédéric et Noémie Dutot. Le couple d'agriculteurs y tient le Gaec du Chapon qui a visiblement été fortement impacté par les retombées du nuage de fumées toxiques.

Vidéo : suivez tout le compte rendu de cette visite marathon avec Julie Howlett et Olivier Flavien

le compte rendu d'une visite ministérielle au chevet des agriculteurs seino-marins


L'eau est potable dans la métropole selon les analyses

Des policiers intervenus dans les premières 24 heures malades

Le syndicat "alerte Police" informe de l'état de santé de policiers intervenus pour sécuriser le site de l'usine d'huiles de moteur Lubrizol. Des nausées, vomissements, vertiges chez des policiers de la brigade de nuit, de la compagnie départementale de sécurité et aussi des CRS. 

En tout 150 policiers sont intervenus dans les premières 24 heures. Le syndicat demande que tous ces hommes et femmes puissent faire des examens médicaux.
 

Une rentrée dans l'inquiétude dans les établissements scolaires de l'agglomération rouennaise lundi 30 septembre 

Le Rectorat annonçait dimanche 29 septembre que les 237 écoles fermées depuis l'incendie de Lubrizol allaient rouvrir après des opérations de nettoyage. Mais ce lundi matin, des parents ont préféré garder leur enfant à la maison. Des parents d'élève de l'école Graindor de Rouen vont envoyer un courrier au préfet pour demander plus de garanties sur la sécurité des élèves. 

A Petit-Quevilly, des personnels du collège Fernand Léger ont exercé leur droit de retrait. Leur établissement se situe à 700 mètres du site de Lubrizol. Ils craignent un danger grave et imminent pour eux-mêmes et les élèves. 

 


L'usine Lubrizol restera fermée "tant qu'on n'aura pas compris pourquoi" selon Elisabeth Borne.

L'usine Lubrizol de Rouen, dévastée par un incendie spectaculaire, va "rester fermée tant qu'on n'aura pas compris pourquoi on y a eu un incendie important", a assuré
lundi la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne sur RTL.

"Il ne devait pas y avoir un incendie de ce type (-) alors qu'il y a beaucoup de dispositifs pour éteindre l'incendie dès qu'il y a le moindre échauffement, évidement ce site restera donc fermé."
"Cet incendie n'est pas normal. Ce site a été contrôlé dix fois en deux ans", a-t-elle ajouté. 

Depuis jeudi matin et l'apparition de l'impressionnant panache de fumée au dessus de la ville de Rouen et de sa proche agglomération, de nombreuses craintes sont partagées par une population qui s'inquiète à propos d'une pollution de l'air et des suies retombées au sol.

 "Tous les produits de l'usine, essentiellement des hydrocarbures, sont publics. Les suies sont retombées sur une centaines de communes, on en a retrouvées dans les Hauts-de-France. On aura demain (mardi) les dernières analyses sur la composition de ces suies. Toutes les mesures faites n'ont montré aucun polluant problématique dans l'air et sur la suie, ça n'a montré aucun polluant jusqu'à présent", a tenu pourtant à rassurer la ministre. 
 

Fichier audio

Sur RTL, lundi 30 septembre 2019

Une odeur "dérangeante mais pas de problème sanitaire".

Mais la ministre a également reconnu que la situation sur place pouvait être encore problématique notamment en terme de ressenti. 

 "Je comprends que la population soit inquiète. Effectivement, il y a une odeur très dérangeante mais pas de problème sanitaire. On prend des précautions maximum.
On doit deux choses aux Rouennais touchés par cet accident: une très forte exigence et une très grande transparence. On a interdit toute consommation des produits sur lesquels sont retombés des suies",
a-t-elle ajouté sur RTL.

Samedi, le préfet de Normandie avait présenté les résultats de différentes analyses. Il avait évoqué "une situation normale" de la qualité de l'air, sauf sur le site de Lubrizol (présence de benzène), tout en rappelant plusieurs décisions concernant l'agriculture, notamment "un gel" des récoltes, appliquant le principe de précaution.

Toutes les écoles rouvriront lundi

 

Dimanche, la rectrice d'académie, la directrice de l'agence régionale de santé ont fait le point sur la situation des 154 établissements scolaires qui nécessitent un nettoyage à cause des suies d'hydrocarbures brûlés de l'usine Lubrizol.

Le rectorat a annoncé la nouvelle en fin de journée. Depuis l'explosion et l'incendie à l'usine SEVESO Lubrizol, 237 établissements étaient restés fermés.sur plusieurs communes. Le nettoyage des suies a duré tout le week-end.

"Toutes les écoles, collèges et lycées publics et privés sous contrat du département de la Seine-Maritime seront ouverts demain lundi 30 septembre à l'issue des opérations de contrôle ou, pour les établissements souillées, des opérations de nettoyage." (communiqué complet)

© Hervé Colosio
© Hervé Colosio

Un nuage "funeste et inquiétant", dit Edouard Philippe

A Guidel, dans le Morbihan, le Premier Ministre, a longuement parlé de la situation subie par les habitants de Seine-Maritime. Il s'exprimait à l'université d'été du MODEM.

Une fumée noire, âcre extrêmement inquiétante. Les habitants ont vu arriver au dessus de leur tête ce panache funeste

Nos concitoyens veulent savoir si l'air qu'ils respirent, si les retombées du nuage, si les produits encore stockés présentent un danger pour eux

"les habitants veulent savoir" Edouard Philippe au sujet de l'incendie Lubrizol
France 3 Bretagne

Du plomb, de l'amiante, du benzène. Les précisions du préfet

Pierre-André Durand a communiqué face à la presse ce samedi après-midi. Il apporte des informations sur les mesures plus fines effectuées par Veritas. 

Il détaille certains élèments retrouvés dans l'air. Il est confirmé qu'une vaste toiture en amiante a été détruite. Le benzène serait lui limité au site de l'usine. Le plomb, explique le préfet pourrait être lié à des activités industrielles plus anciennes.
 

A Rouen, on trouve l'état habituel de la qualité de l'air

 
Le préfet au sujet de l'amiante à l'usine Lubrizol
Reportage d'Hervé Colosio

Autre information, les agriculteurs doivent se préparer à devoir consigner leurs récoltes collectées depuis le 26 septembre (fruits, grains, miel...) dans 112 communes de Seine-Maritime.
 

 

Le point sur l'enquête du procureur de la République

Pascal Prache apporte des informations d'intérêt public après l'ouverture de l'enquête par le parquet de Rouen. 

Des plaintes ont été portées à la connaissance du parquet, dans le ressort du TGI de Rouen ou hors ressort.

La cause de l'incendie n'est pas encore connue

 
 

Samedi matin, le bateau dépollueur ne détecte aucune nappe d'hydrocarbures dans la Seine

L'inquiétude a baissé d'un cran samedi 28 septembre au matin sur la Seine. Alors que les marins engagés sur le fleuve pour pomper des nappes d'hydrocarbures issues de l'incencie de l'usine Lubrizol avaient récupéré 1m3 de polluants vendredi 27 septembre, il n'y avait plus rien ce samedi matin.

"Les nouvelles sont excellentes. On a fait une première descente pour un contrôle visuel ce matin et actuellement on ne détecte aucune nappe", affirme Caroline Pisarz, chef de service mer et littoral de la DDTM. 

Lubrizol : des bateaux anti-pollution sur la Seine

 Vendredi 27 septembre : la pollution à Rouen comparée à une marée noire par la ministre de la santé

Ces suies, il faut imaginer cela comme une pollution, comme des galettes de goudron sur les plages. Si on voit des galettes de goudron sur les plages, on demandera aux enfants de ne pas les toucher et de se laver les mains. C’est la même chose que nous demandons au riverains. C’est à dire de nettoyer ces suies, ces galettes, ces saletés visuellement très repérables en prenant des précautions. Des gants notamment. C’est une usine qui produit des hydrocarbures, même s’ils ne sont pas en grande quantité, même s’ils sont très proches des seuils ça n’est jamais bon pour la population de toucher ce genre de produit.
Agnès Buzyn, ministre de la Santé

 

"Exigence et transparence", les mots de la ministre de la transition écologique et solidaire
 

Elisabeth Borne à l'usine Lubrizol après l'incendie

L'origine de l'incendie


"Il y a eu un début d’incendie dans un endroit où sont stockés les fûts, peut-être près d’une clôture qui nous sépare d’un voisin, une enquête est en cours" a indiqué Frederic Henry président de Lubrizol France. Questionné sur la nature des produits que l'on trouve dans l'entreprise Lubrizol, il a précisé "il s'agit de produits finis que l’on vend, des additifs pour huile moteur, de type pétrolier". 



Frédéric Henry a par ailleurs déclaré être étonné de cet incendie en pleine nuit "dans un endroit où il n’y a personne".

Tout va être fait pour ré exploiter le site

"Ce qui a été important c’est qu’il n’y ait pas eu de victimes, et que le site a très vite été sécurisé" a-t-il poursuivi. Selon l’exploitant de Lubrizol 10% de l’usine est détruit et "tout va être fait pour ré exploiter le site". Sensible à l'inquiétude des habitants, il a déclaré "avoir de l’empathie pour les habitants au vu de l’ampleur de l’incendie" et "comprendre leurs craintes".

 

"La ville est clairement polluée"

Les ministres de la Santé et de l'Environnement sont arrivées en fin d'après midi sur le site de l'usine Lubrizol, au PC sécurité, accompagnées du préfet de la Seine Maritime Pierre-André Durand, pour recueillir et apporter des informations sur les conséquences de l'incendie.

 

 

L’incendie est impressionnant par sa dimension, il y a un phénomène d’odeur qui crée des inquiétudes, il y a eu de nombreux appels mais au final peu de personnes pris en charge
Pierre-André Durand, préfet de la Seine-Maritime

Agnès Buzyn, qui a pris la parole un peu plus tard, a confirmé les propos du préfet, précisant toutefois attendre "des analyses plus fines"

Dans l’ensemble, les premiers résultats (sur 70 prélèvements) ne laissent pas apparaître de toxicité hormis sur 2 sites, avec de l’oxyde d’azote.

Les résultats des premières analyses sont en ligne sur site de la Préfecture de Seine Maritime,
« Dans les prochains jours, des prélèvements seront faits sur les eaux de ruissellement qui aliment les eaux souterraines » a de son côté précisé la Dreal (direction de l’environnement)
 

De son côté, la ministre de l'Environnement, Elisabeth Borne a exigé "de la transparence et des analyses sur l’air, l’eau, les végétaux de la part de l’exploitant", précisant toutefois que les premiers résultats étaient "plutôt rassurants".

Le nettoyage des écoles survolées par le panache noir 

A Quincampoix près de Rouen, les équipes municipales doivent nettoyer tout ce week-end les sols, les meubles des écoles.  Dans cette commune, les dépôts de suies d'hydrocarbures brûlés sont nombreux.

Il faut nettoyer 3 écoles, les aires de jeux, la bibliothèque

 

A Quincampoix, le nettoyage dans les écoles souillées par les résidus de Lubrizol

Jusqu'à 10cm d'huile et d'hydrocarbures dans la Seine par endroit

C'est ce qu'ont constaté nos confrères de France 2, sur place, alors qu'ils tournaient des images de la dépollution du fleuve entamée hier. Le nettoyage des berges qui se fera ensuite pourrait durer plusieurs semaines. 

 

Les écoles rouvriront bien lundi 30 septembre

Tous les établissements scolaires seront rouverts lundi dans l'agglomération rouennaise
Jean-Michel Blanquer

Au cours d'une conférence de presse, le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer, en déplacement à Rouen, à assuré que "tous les établissements scolaires seront rouverts lundi dans l'agglomération rouennaise", précisant que "le nettoyage de la suie sera effectué dans les quelques école concernées."
 

A Rouen 3 écoles sont touchées par de la suie suite à l'incendie de Lubrizol le nettoyage est en cours -t-il précisé. 

Le ministre a également indiqué qu'un support pédagogique sera disponible lundi pour expliquer aux élèves ce qu'il s'est passé.

 

A Rouen, 51 personnes ont consulté pour des iritations respiratoires, des nausées ou des vomissements

Un médecin du Samu déclare que 51 personnes ont consulté hier pour des irritations respiratoires, des nausées ou des vomissements sur Rouen. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes témoignent de problèmes respiratoires

J'ai fait 300 m à pied en hypercentre rive droite je ne sais même pas si je vais pouvoir aller travailler cet après-midi tellement je suis shooté, muqueuses nasales irritées, tête qui tourne, vision troublée...
Florent Attagnant, via Facebook

Par ailleurs, 120 pompiers interviennent encore sur le site Lubrizol, a rappelé Jean-Yves Lagalle, responsable des pompiers de Seine-Maritime, depuis la préfecture.
 

 

Les salariés de France 3 Normandie évacués

Ce vendredi, la station régionale de France 3 Normandie a été évacuée en fin de matinée, au lendemain de l'incendie qui a ravagé l'usine Lubrizol de Rouen située à proximité.

 

La Journée de Jeudi...

Mise à jour à 18H00 (jeudi)


Le préfet de Seine-Maritime se veut rassurant et conseille aux habitants de Rouen et de son agglomération de reprendre une vie normale dès demain (excepté les personnes fragiles).  Il a précisé que lors des analyses faites en journée 78 mesures ont été prises sur 26 points entre 4h et 16h au moment où le nuage était le plus chargé. D'après les premiers résultats la préfecture constate une absence d’hydrogène sulfuré et  des traces d’oxyde de soufre et d’azote. D'autres analyses doivent arriver notamment l'analyse de la suie qui est tombée sur Rouen et son plateau Nord.


Dans l’attente des analyses en cours, et à titre de précaution, le préfet de la Seine-Maritime recommande les mesures suivantes dans le secteur agricole dans la zone, qui tend à se diluer du panache de fumée, du panache de fumée.

Elevage :
Il est demandé aux propriétaires d’animaux, notamment les animaux de rente qui seraient à l’extérieur dans des zones impactées par le panache de fumées, de les rentrer et de sécuriser leur abreuvement et leur alimentation en les plaçant sous abri.
Il est important que les animaux ne consomment pas d’aliments souillés : il est donc nécessaire de faire pâturer des ruminants sur des pâtures saines, exemptes de dépôt de suie. A défaut, de l’ensilage ou un foin ou tout autre aliment qui aura été protégé, sera fourni aux animaux. L’accès à l’abreuvement en extérieur est de même à éviter.

Cultures :

Il est demandé aux agriculteurs de ne pas récolter leurs productions en l’attente de précisions ultérieures.
Il est conseillé, tant que l’émission des fumées est en cours, de ne pas chercher à enlever les dépôts de suie et d’attendre les prochaines consignes préfectorales qui apporteront des recommandations pour les éliminer par une filière autorisée.

Jardins de particuliers
Il est conseillé aux particuliers de ne pas consommer de légumes et fruits du jardin qui ne pourraient être épluchés ou lavés de façon approfondie.
Enfin, un plan de surveillance renforcé sera mis en place – tant sur les denrées végétales que d’origine animale - pour garantir la parfaite salubrité des produits destinés à la consommation humaine.

Des barrages anti-pollution ont été mis en place sur la Seine.

Nous craignions une pollution de la Seine, il y a eu quelques rejets mais ils ont été contenus notamment par des barrages anti-pollution déployés en aval du site. Il n'est pas impossible que l'on relève quelques traces de pollution avec l'effet des marées. Les produits sont tous en surface et ils seront aisément récupérables lorsqu'il s'agira de traiter toute cette zone" a précisé le préfet de Seine-Maritime

Le pont Flaubert 

#Incendie #Lubrizol
A150 Sud3 et Pont Flaubert réouverts à la circulation
Restez prudents sur la route ! pic.twitter.com/5pOdJArxkC

— Police nationale 76 (@PoliceNat76) September 26, 2019

 

 

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter la DIRECCTE de Normandie sur le numéro et une boite mail dédiés afin de répondre à vos interrogations : - numéro : 02 32 76 16 60 - boite mail : norm.continuite-eco@direccte.gouv.fr 

Les universités de Rouen ouvertes vendredi 27 septembre 2019

En accord avec la Préfecture de Seine-Maritime, la direction de l'Université informe tous ses usagers, étudiants et personnels, que les campus fermés jeudi 26 septembre suite à l'incendie de l'usine Lubrizol ré-ouvriront leurs portes dès demain matin, vendredi 27 septembre, et reprendront leur activité normale.

Pour rappel, les campus concernés sont : Mont-Saint-Aignan, Martainville, Pasteur, Le Madrillet.

 

Dès le vendredi 27 septembre 2019 matin, les équipements municipaux suivants seront ouverts au public : 
les bibliothèques ;le Conservatoire ; le cimetière Saint-Sever (les autres demeurant fermés) ; le Jardin des Plantes ;les piscines. 

Les écoles resteront fermées jusqu'à lundi

"Les écoles et crèches des 12 communes concernées par des fermetures ouvriront à nouveau lundi", vient d'annoncer le préfet au cours d'une conférence de presse. 

"Le périmètre des 500 mètres est levé. Ceux qui y habitent pourront retrouver leur logement ce soir" a-t-il ajouté. 
Le préfet a également précisé que "il n'y a pas de danger pour l'eau potable"

Ce qu'il faut retenir du reste de la conférence de presse du préfet de Seine-Maritime Pierre-André Durand, accompagné du colonel des pompiers Jean-Yves Lagalle, responsable du SDIS76 : 

- Des premières analyses seront communiquées à 18 heures. 
- Il n'y a plus de risque d'explosion sur les autres installations de l'entreprise, mais le site est dangereux, il y a des risques d'éboulements
- le panache a sensiblement diminué en intensité, il n'y a pas de propagation, la situation est dominée
- Il peut y avoir des retombées de suies. Il est demandé aux éleveurs de rentrer les animaux
- Des barrages anti-pollution sont placés sur la Seine. L'effet marée peut toutefois entrainer des trace


Mise à jour de 15h00

Le panache de fumée fait 22km de long et 6km de large. Il porte un certain nombre de particules, un certain nombre de produits dangereux pour la santé, mais selon les premières analyses, il n'y a pas de dangerosité particulière.
Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, à Rouen

Le panache de fumée suite à l'incendie de Lubrizol fait 22 km de long et 6 km de large. / © Thomas Guibert
Le panache de fumée suite à l'incendie de Lubrizol fait 22 km de long et 6 km de large. / © Thomas Guibert

 

Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé cet après midi au cours d'un point presse sur les quais de Rouen, à proximité de l'usine Lubrizol touchée par un violent incendie dans la nuit de mercredi à jeudi. 

La situation est maitrisée, il faudra plusieurs jours de mobilisation pour éviter les rejets de produits dans la Seine, les reprises d'incendie et les retombées des fumées - Christophe Castaner

La fumée de Lubrizor est-elle toxique ?
La fumée de Lubrizor est-elle toxique ? Premiers éléments de réponse apportés par le ministre de l'intérieur, jeudi midi

Pas de victimes en l'état sur le site

Selon un communiqué du Tribunal de grande instance de Rouen, il n'y a pas, en l'état, été fait état de victimes de l'incendie sur le site.

❗️Incendie Lubrizol, toutes les lignes du réseau vont être progressivement arrêtées cet après-midi. Mesure de précaution mise en place à l'initiative de Transdev Rouen-TCAR pour assurer la sécurité des voyageurs et du personnel. Reprise du trafic normal prévue demain matin. pic.twitter.com/n0VhoBWRDw

— Réseau Astuce (@reseauastuce) September 26, 2019


 

Le ministre de l'intérieur est arrivé vers 11h30 pour suivre au plus près les opérations des pompiers. / © France 3 Normandie - Bérangère Dunglas
 

Conférence de presse du Préfet Pierre-André Durand suite à l'incendie de Lubrizol. / © France 3 Normandie

"La nature des produits ne fait pas apparaitre de toxicité aigüe néanmoins des mesures complémentaires sont attendues" #Lubrizol préfet de Seine-Maritime

— France 3 Normandie (@f3htenormandie) September 26, 2019


 
Important incendie à l'usine Lubrizol de Rouen


Un risque de pollution de la Seine

Incendie Lubrizol : Le pompage de la Seine a commencé

 

Recommandations et comportements à adopter

La Préfecture de Seine-Maritime demande à la population de limiter ses déplacements tant que possible. A 500 mètres autour du sinistre, les entreprises et les habitations ont été évacuées, cela ne concernerait que quelques dizaines de personnes.

13 communes, du nord de la ville sont particulièrement concernées par la fumée, il ne s'agit pas pour les habitants de rester confinés mais si possible de limiter les déplacements, les écoles resteront fermées.

► Liste des communes concernées :

  • Rouen rive-droite

  • Bois-Guillaume 

  • Mont-Saint-Aignan 

  • Isneauville 

  • Quincampoix

  • Canteleu 

  • Bihorel 

  • St-Georges-sur-Fontaine

  • St-André-sur-Cailly 

  • La Rue-St-Pierre 

  • St-Germain-sous-Cailly

  •   Cailly 

  • Bosc-Guerard-Saint-Adrien

#Rouen #Incendie #Lubrizol #pollution trottoirs glissants, eau irisée : le nuage de fumée noire qui vient de l’incendie a déposé des traces d’ hydrocarbures au sol. pic.twitter.com/Kac68PXNdw

— France 3 Normandie (@f3htenormandie) September 26, 2019


Cellule d'urgence médico-psychologique

Ue cellule d'uregnce médico-psychologique a été ouverte au centre hospitalier du Rouvray, 4 rue Paul Eluard à Sotteville-lès-Rouen à la demande de la préfecture et du Samu. 

Ainsi, une permanence est mise en place afin que toutes les personnes en état de choc psychologique concernées par cet événement puissent bénéficier sans délai d’un soutien psychologique - Communiqué de presse Centre hospitalier du Rouvray.


Rappel des faits


Un épais nuage envahit une grosse partie de la ville, confirme sur place notre journaliste Béatrice Rabelle.


Une entreprise classée SEVESO

Un périmètre de sécurité a été mis en place. 

Cette entreprise est classée SEVESO seuil haut. Elle produit, notamment des additifs pour l'huile.
Préfecture de Seine-Maritime

Incendie Lubrizol vu de la rive gauche
Incendie Lubrizol

Un épais nuage de fumée enveloppe le ciel du centre-ville de #Rouen, plusieurs heures après le début de l'incendie de l'usine #Lubrizol, site #Seveso à Rouen. Un hélicoptère survole la zone. @76actu @paris_normandie @f3htenormandie pic.twitter.com/9XhjgIN6Mb

— BC (@BChant) September 26, 2019


Confinement, écoles fermées, circulation coupée...


Par souci de précaution, il a été décidé, un confinement de la population dans un périmètre de 500 mètres autour de l'entreprise.
Le préfet a toutefois précisé qu'il n'y avait "pas d'inquiétude particulière quand à la toxicitié" provoquée par l'incendie.

 Sur twitter, une famille de St-Etienne-du-Rouvray signale son inquiétude, ils sont confinés avec leurs 3 petites-filles, dont un bébé touché par des picotements dans les voies ORL.

⚠ Incendie en cours entreprise #lubrizol @Rouen @seinemaritime Services de secours sur place @sdis > ÉVITEZ le secteur @VISOV1 ⚠️

— Préfet de la Seine-Maritime (@Prefet76) September 26, 2019


Un réseau de mesures et de prélèvements est en cours.

Le préfet a décidé de fermer les établissements scolaires (écoles, collèges, lycées) à Rouen et sur les communes du plateau nord ce jeudi 26 septembre 2019.

#ROUEN incendie de Lubrizol : les établissements scolaires de Rouen et du plateau nord seront fermés aujourd’hui. La #préfecture demande aux habitants de limiter leurs déplacements.

— France 3 Normandie (@f3htenormandie) September 26, 2019


Les écoles fermées le jeudi 26 septembre suite à l'incendie / © France Télévisions

En raison de l'incendie qui a lieu depuis 2h50 à l'usine #LUBRIZOL a #Rouen le lycee @Les_Bruyeres est totalement fermé pour la journee. Les élèves internes sont pris en charge par la direction et confinés au lycee.

— Les Bruyères Officiel (@Les_Bruyeres) September 26, 2019

 A 7h, la Préfecture de Seine-Maritime a fait plusieurs annonces pratiques concernant la gestion de cette crise.
Le PPI (Plan Particulier d'Intervention) a été déclenché.


Des sirènes déclenchées vers 7h45


Le panache de fumée vu des quais de la rive droite à Rouen. / © Olivier Couvreur


Le panache noir est spectaculaire et anxiogène, des analyses sont en cours mais les premières mesures ne montrent pas de toxicité aigue.

Les pompiers de Seine-Maritime sont aidés par ceux de l'Eure, des renforts nationaux sont attendus. 60 engins sont surplace. L'enjeu est de circonscrire le feu à l'intérieur mais également à l'extérieur pour protéger les autres zones sensibles.

 


La circulation est coupée vers la côte de Canteleu. / © Bérangère Dunglas


En pratique


Les transports en communs sont maintenus pour fluidifier la circulation. Certaines routes sont d'ores et déjà coupées : 
Le pont Flaubert est coupé, la descente de l' A150 est également coupé, une déviation renvoie vers la rocade nord.

Pour le sud : l' échangeur Franklin Roosevelt est recommandé pour éviter l'axe sud.

Les causes de l'incendie ne sont pas encore connues, la Préfecture n'a pas de réponse pour le moment, ce sera à l'enquête judiciaire d'apporter des réponses.


Le Centre Hospitalier Universitaire de Rouen mobilisé

Le CHU de Rouen n'évoque pas de plan Blanc, mais l'hôpital se tient prêt en cas de besoin a accueillir des personnes incommodées suite à ce sinistre. Les blocs opératoires disposent de filtration absolue, ils peuvent donc fonctionner normalement. Par contre, les ventilations du site de Bois-Guillaume ont été fermées ainsi que celles des maisons de retraite de la même commune.
Selon le personnel de l'hôpital, la direction leur aurait demandé de venir travailler pour se tenir prêt, des masques sont à disposition des salariés. Une cellule de crise a été activée dès 5h30 du matin.

Internet propose de nombreuses informations, photos et videos sur l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen. Mais malheureusement, et comme souvent des fake news sont observées par les internautes et les institutions normandes. 

 

 

L'origine de l'incendie est pour l'heure inconnue, une enquête en flagrance est confiée au service régional de police judiciaire de Rouen en co-saisine avec l'office central contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique, la direction centrale de la police judiciaire et la direction générale de la gendarmerie nationale du chef de destructions involontaires par l'effet d'une explosion ou d'un incendie. Cette qualification pourra éventuellement évoluer au vu des investigations qui débutent dès ce jour.


La cellule médico-psychologique ouverte ce matin au centre du Rouvray a été fermée en début d'après-midi à la demande de la Préfecture.

La métropole de rouen a fermé plusieurs équipements : le 106 / le Parc des expositions / Les musées métropolitains (en dehors de la Fabrique des Savoirs d'Elbeuf) / Le panomrama XXL / l'Historail Jeanne d'Arc / le Donjon.

Dans un tweet, le réseau astuce annonce que "toutes les lignes du réseau vont être progressivement arrêtées cet après-midi (...) pour assurer la sécurité des voyageurs et du personnel". Le retour à la normale est prévu pour vendredi matin.

Un nouveau point presse est prévu à 15h30.


Mise à jour à 12h00

Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner est arrivé à Rouen, il s'est entretenu avec les pompiers et le Préfet de région. Un point presse sera organisé dans les prochaines minutes.
 
Mise à jour à 10h30 : Une conférence de presse du préfet a démarré. 

Ce dernier vient de préciser que "la nature des produits ne fait pas apparaitre de toxicité aigüe. Néanmoins des mesures complémentaires sont attendues". "Le travail peut continuer, les transports en commun ne sont pas interrompus" poursuit-il, mais "il faut éviter les déplacements inutiles". 

Il précise également qu'il n'y a plus d'explosions mais les futs de stockage brûlent toujours, les pompiers veulent surtout éviter toute propagation.
Ce sont des feux compliqués, il faut une frappe massive au bon moment, environ 200 pompiers sont surplace. Selon le préfet, à 10h30, il y a encore deux à trois heures délicates.

De secondes analyses auront lieu ce matin, les résultats complémentaires seront peut-être connues dès midi ou dans la journée. Un camion spécialement équipé pour ces analyses est surplace. 
 Lors de la conférence de presse, on apprend qu' "il va y avoir des retombées de suie, il faut se laver les mains en cas de contact, et laver fruits et légumes".

Il y a un risque de pollution de la Seine, en cause : le débordement des bassins de rétention.
 Les habitants de Rouen et de la métropole ont pu entendre de nombreuses explosions dans la nuit de mercredi à jeudi, provoquées par un incendie qui s'est déclaré dans l'entreprise Lubrizol, située quai de France à Rouen. 
 
 
Le site de l'usine Lubrizol 25 quai de France à Rouen, les images de Google Street View datent de mai 2016.
L'incendie a pris vers 2h40 du matin, selon un communiqué de la préfecture envoyé ce matin. 
 
Il n'y a pas, à l'heure actuelle, de victime. Environ 130 sapeurs-pompiers sont déployés sur site, précise la préfecture qui a "déclenché le plan particulier d'intervention (PPI) et a ouvert un centre opérationnel départemental en préfecture où l'ensemble des services de l’État sont regroupés pour gérer l'événement."

Nous avons par ailleurs comme d'autres habitant entendu un hélicoptère survoler la zone. 
   
"En raison de l'incendie qui a lieu depuis 2h50 à l'usine Lubrizol à Rouen le lycee Les_Bruyeres est totalement fermé pour la journee. Les élèves internes sont pris en charge par la direction et confinés au lycee." prévient par exemple le Lycée d'enseignement général et technologique Les Bruyères situé à Sotteville-les-Rouen, commune située à quelques kilomètres de Rouen. 

Le pont Flaubert, les rues et routes dans ce périmètre sont interdites à toute circulation.
 
Des sirènes vont être déclenchées vers 7h45 pour inciter les citoyens à se tenir informés régulièrement au fil de la journée. Il ne s'agit pas d'une sirène pour évacuer la population. Toutes les écoles, primaires, collèges, lycées, universités et crèches sont fermées aujourd'hui, les sites sensibles type Ehpad seront confinés.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus