5 questions que vous vous posez autour de l'incendie à l'usine Lubrizol de Rouen

© Stéphane L'hôte
© Stéphane L'hôte

Un immense panache de fumée au-dessus de Rouen et tous les accès à la ville bloqués. Que s'est-il passé ? Quelles conséquences pour la santé ? Ce jeudi 26 septembre, l'incendie qui s'est déclaré dans l'usine Lubrizol de Rouen a provoqué de nombreuses questions. Nous répondons à cinq d'entre elles.

Par Marie du Mesnil-Adelée

1. Que s'est-il passé ?


L'incendie s'est déclaré aux alentours de 2h40, dans la nuit de mercredi à jeudi. On ne connaît pas encore son origine. Le feu a pris dans un entrepôt de stockage de cette usine rouennaise qui produit notamment des additifs pour lubrifiants. L'entreprise Lubrizol est classée SEVESO seuil haut.

L'incendie n'a pas fait de victime. 

Pour connaître son origine, une enquête en flagrance est confiée au service régional de police judiciaire de Rouen en co-saisine avec l'office central contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique, la direction centrale de la police judiciaire et la direction générale de la gendarmerie nationale du chef de destructions involontaires par l'effet d'une explosion ou d'un incendie. Cette qualification pourra éventuellement évoluer au vu des investigations qui débutent dès ce jour.

L'entreprise respectait les normes de sécurité. Une visite l'a montré cette année.
 

240 sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour circonscrire l'incendie. Chose faite en fin de matinée. Attention, il est circonscrit et non éteint. Les pompiers restent mobilisés et vigilants.

"Il faudra plusieurs jours pour venir totalement à bout de l'incendie", selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner qui s'est rendu sur place en fin de matinée.

Il n'y a plus de risque d'explosion sur les autres installations de l'entreprise, mais le site est dangereux, il y a des risques d'éboulements. Le panache a sensiblement diminué en intensité, il n'y a pas de propagation, la situation est dominée, selon le préfet de Seine-Maritime.
 

2. Quelles sont les conséquences pour la santé ?


Les autorités se veulent rassurantes...

Arrivé sur le site ce jeudi en fin de matinée, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a déclaré : "Le panache de fumée fait 22km de long et 6km de large. Il porte un certain nombre de particules, un certain nombre de produits dangereux pour la santé, mais selon les premières analyses, il n'y a pas de dangerosité particulière."

 Le préfet de Seine-Maritime se veut lui aussi rassurant :

En fin de journée, de nouveaux résultats d'analyses ont été dévoilés par la préfecture.

Le préfet conseille aux habitants de Rouen et de son agglomération de reprendre une vie normale dès ce vendredi (excepté les personnes fragiles).  Il précise que lors des analyses faites en journée 78 mesures ont été prises sur 26 points entre 4h et 16h au moment où le nuage était le plus chargé. D'après les premiers résultats la préfecture constate une absence d’hydrogène sulfuré et des traces d’oxyde de soufre et d’azote. D'autres analyses doivent arriver notamment l'analyse de la suie qui est tombée sur Rouen et son plateau Nord.

Malgré tout, aujourd'hui à Rouen, de nombreuses personnes avaient choisi de se protéger avec un masque ou un foulard.

Aucun confinement obligatoire n'a été déclaré au-delà du périmètre de sécurité de 500 mètres autour du site mais le préfet a recommandé d'éviter les "déplacements inutiles".

Le périmètre de confinement a été levé dans l'après-midi. Les habitants vont pouvoir retrouver leur logement ce jeudi soir.

Dans les communes du nord de la ville, particulièrement concernées par la fumée, les écoles et crèches ont été fermées. Pas de confinement là non plus pour les habitants mais une incitation à limiter les déplacements. La fermeture se poursuit jusqu'à lundi. Sur ces zones, les EHPAD font l'objet de mises à l'abri. 
 

► Liste des communes concernées :
Rouen
Bois-Guillaume 
Mont-Saint-Aignan 
Isneauville 
Quincampoix
Canteleu 
Bihorel 
St-Georges-sur-Fontaine
St-André-sur-Cailly 
La Rue-St-Pierre 
St-Germain-sous-Cailly
Cailly 
Bosc-Guerard-Saint-Adrien

 

La préfecture a mis en place une cellule d’information au public : le 02.32.76.55.66. Ce numéro a enregistré plus de 1.200 appels à 15h.

Tout comme lors des épisodes de pics de pollution à l'ozone, des consignes particulières sont réservées aux femmes enceintes, aux nourrissons et jeunes enfants, aux personnes de plus de 65 ans, aux personnes asthmatiques, aux personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires et aux insuffisants cardiaques ou respiratoires. Il faut protéger ces personnes les plus sensibles.
 

Il est recommandé de se laver soigneusement les mains après être entré en contact avec les suies. Et de laver tout aussi soigneusement fruits et légumes. De limiter les activités physiques ou sportives en plein air.

La préfecture précise :

De légères céphalées d'apparition progressive et / ou irritations de la gorge ont pu être observées. En cas de difficultés respiratoires, de céphalées intenses ou persistantes, contacter le 15.

 

3. Et les conséquences pour l'environnement ?


Pas de conséquences sur le réseau d'eau potable. Une fausse information a circulé toute la journée sur les réseaux sociaux... Démentie plusieurs fois par le CHU de Rouen.
 

Les résidus d'hydrocarbures et les suies liés à l'incendie sont pourtant partout dans l'agglomération rouennaise.
 

Le Préfet de Seine-Maritime reconnaît un risque de pollution de la Seine.

Ce jeudi soir, il précise dans un communiqué :

Nous craignions une pollution de la Seine, il y a eu quelques rejets mais ils ont été contenus notamment par des barrages anti-pollution déployés en aval du site. Il n'est pas impossible que l'on relève quelques traces de pollution avec l'effet des marées. Les produits sont tous en surface et ils seront aisément récupérables lorsqu'il s'agira de traiter toute cette zone.

 

 Il recommande aux éleveurs de mettre les animaux à l'abri :
 
 
Dans un communiqué publié à 17h, la préfecture précise :

Il est important que les animaux ne consomment pas d'aliments souillés.
Il est demandé aux agriculteurs de ne pas récolter leurs productions en l'attente de précisions ultérieures.
Il est conseillé aux particuliers de ne pas consommer de fruits et légumes du jardin qui ne pourraient être épluchés ou lavés de façon approfondie.
Un plan de surveillance renforcé sera mis en place pour garantir la parfaite salubrité des produits destinés à la consommation humaine.

 
 

4. La ville de Rouen sera-t-elle encore bloquée ce vendredi ?


Tous les établissements scolaires (écoles, collèges et lycées) et crèches restent fermés dans les communes suivantes jusqu'à lundi :
Rouen
Bois-Guillaume 
Mont-Saint-Aignan 
Isneauville 
Quincampoix
Canteleu 
Bihorel 
St-Georges-sur-Fontaine
St-André-sur-Cailly 
La Rue-St-Pierre 
St-Germain-sous-Cailly
Cailly 
Bosc-Guerard-Saint-Adrien

Les campus de l'université de Rouen qui étaient fermés ce jeudi vont rouvrir ce vendredi matin (Mont Saint Aignan, Pasteur, Martainville et Madrillet).

Du côté de la ville de Rouen, les écoles et crèches restent donc fermées jusque lundi. Les cimetières, sauf Saint-Sever, seront également fermés. Les bibliothèques, les piscines, le conservatoire, le Jardin des Plantes seront ouverts ce vendredi.

La Métropole avait décidé de fermer la scène de musiques actuelles le 106. Nous ne savons pas à cette heure si elle sera ouverte ce vendredi. Pareil pour les musées de l'agglomération, le panorama XXL, l'historial Jeanne d'Arc ou le Donjon.

L'ouverture du salon Creativa au parc des expositions a été reportée à ce vendredi et devrait bien avoir lieu.
 

5. Quelles sont les routes encore fermées à la circulation ?

 Voici la situation en ce jeudi après-midi. Nous actualiserons nos informations au fur et à mesure :

Le Pont Flaubert reste fermé dans la nuit de jeudi à vendredi.

Du côté des transports en commun de l'agglomération rouennaise, le retour à la normale est annoncé pour ce vendredi matin :
 
Dans les transports régionaux, le trafic est revenu à la normale dès jeudi après-midi :
 


Pour toutes les autres questions que vous vous posez, sachez que l'émission matinale Ensemble c'est mieux de ce vendredi sera entièrement consacrée à vos interrogations autour de cet incendie :
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation de soutien au Squat du Marais

Les + Lus