Incendie à l’usine Lubrizol à Rouen : quelles sont les conséquences sur la santé et l’environnement de l’épaisse fumée ?

Incendie Lubrizol à Rouen : un épais nuage de fumée se dégage vers le Nord de la ville. / © France Télévisions
Incendie Lubrizol à Rouen : un épais nuage de fumée se dégage vers le Nord de la ville. / © France Télévisions

Depuis cette nuit c’est l’inquiétude des habitants de Rouen et son agglomération : quelles sont les conséquences sur la santé et l’environnement de cette épaisse fumée noire qui se dégage de l’incendie à l’usine Lubrizol.

Par MR

Mise à jour à 18H00


Le préfet de Seine-Maritime se veut rassurant et conseille aux habitants de Rouen et de son agglomération de reprendre une vie normale dès demain (excepté les personnes fragiles).  Il a précisé que lors des analyses faites en journée 78 mesures ont été prises sur 26 points entre 4h et 16h au moment où le nuage était le plus chargé. D'après les premiers résultats la préfecture constate une absence d’hydrogène sulfuré et  des traces d’oxyde de soufre et d’azote. D'autres analyses doivent arriver notamment l'analyse de la suie qui est tombée sur Rouen et son plateau Nord.

Nous craignions une pollution de la Seine, il y a eu quelques rejets mais ils ont été contenus notamment par des barrages anti-pollution déployés en aval du site. Il n'est pas impossible que l'on relève quelques traces de pollution avec l'effet des marées. Les produits sont tous en surface et ils seront aisément récupérables lorsqu'il s'agira de traiter toute cette zone" a précisé le préfet de Seine-Maritime



Dans l’attente des analyses en cours, et à titre de précaution, le préfet de la Seine-Maritime recommande les mesures suivantes dans le secteur agricole dans la zone, qui tend à se diluer du panache de fumée, du panache de fumée :
élevage :
Il est demandé aux propriétaires d’animaux, notamment les animaux de rente qui seraient à l’extérieur dans des zones impactées par le panache de fumées, de les rentrer et de sécuriser leur abreuvement et leur alimentation en les plaçant sous abri.
Il est important que les animaux ne consomment pas d’aliments souillés : il est donc nécessaire de faire pâturer des ruminants sur des pâtures saines, exemptes de dépôt de suie. A défaut, de l’ensilage ou un foin ou tout autre aliment qui aura été protégé, sera fourni aux animaux. L’accès à l’abreuvement en extérieur est de même à éviter.
cultures :
Il est demandé aux agriculteurs de ne pas récolter leurs productions en l’attente de précisions ultérieures.
Il est conseillé, tant que l’émission des fumées est en cours, de ne pas chercher à enlever les dépôts de suie et d’attendre les prochaines consignes préfectorales qui apporteront des recommandations pour les éliminer par une filière autorisée.
jardins de particuliers
Il est conseillé aux particuliers de ne pas consommer de légumes et fruits du jardin qui ne pourraient être épluchés ou lavés de façon approfondie.
Enfin, un plan de surveillance renforcé sera mis en place – tant sur les denrées végétales que d’origine animale - pour garantir la parfaite salubrité des produits destinés à la consommation humaine.

Des barrages anti-pollution ont été mis en place sur la Seine.
Un incendie s'est déclaré aux alentours de 2h40 au sein de l'entreprise Lubrizol, quai de France à Rouen. Un important panache de fumée est toujours en cours au-dessus de la ville. Cette entreprise est classée SEVESO seuil haut. Elle produit, notamment des additifs pour huile moteur. Le feu a pris dans un entrepôt de stockage.

Dans les premiers communiqués de presse tombés ce jeudi 26 septembre, la préfecture de Seine-Maritime se veut rassurante en précisant que :

Par mesure de précaution et à ce stade au vu des premières analyses, il n’est pas mesuré de toxicité aiguë dans l’air. Il est conseillé dans l’attente de résultats actualisés des mesures de qualité de l’air sur les principales molécules d’éviter dans l’agglomération de Rouen des déplacements non indispensables.

Par souci de précaution, il a été décidé, un confinement de la population dans un périmètre de 500 mètres autour de l'entreprise.

De nouvelles analyses vont être transmises en fin de matinée. Il n’y pas de risque sur l’eau potable.

Lors de la conférence de presse de 10h30 le préfet de Seine-Maritime, Pierre André Durand, n'exclut pas "un risque possible de pollution de la Seine par débordement des bassins de rétention" de l'usine Lubrizol, à Rouen, où se déroule un spectaculaire incendie ce jeudi matin. Il a expliqué que ces bassins étaient "saturés". "Il est possible qu'il y ait des retombées dans la Seine, mais toutes les analyses et mesures anti-pollution seront déployées si ça devait se confirmer."
L’incendie entraîne des dépôts de suie sous forme de retombées : ingérer ces suies peut être néfaste pour la santé : en cas de contact lavez-vous les mains. Lavez tout fruit et légume avant consommation.

La préfecture a mis en place une cellule d’information au public : le 02.32.76.55.66.

© prefecture 76
© prefecture 76

Tout comme lors des épisodes de pics de pollution à l'ozone, des consignes particulières sont réservées aux femmes enceintes, aux nourrissons et jeunes enfants, aux personnes de plus de 65 ans, aux personnes asthmatiques, aux personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires et aux insuffisants cardiaques ou respiratoires.
 
Lors de la conférence de presse de 15h30, la préfecture a conseiller aux éleveurs de rentrer les animaux.
Près de Buchy à 35 kilomètres de Rouen, un éleveur de chevaux a publié ces photos :
 

Les prévisions météo de la journée


Des averses localement soutenues sont attendues dès 14h-15h sur l’agglomération de Rouen (jusqu’en fin d’après-midi).
La pluie aura comme conséquence de plaquer au sol les particules fines (et divers polluants donc).
Le vent, actuellement de sud-ouest, pourrait temporairement s’orienter de secteur ouest sous les averses et donc les fumées concerner l’est de l’agglomération (Darnetal notamment et plus largement le plateau est).
Alertes Météo Normandie conseille de ne pas sortir de chez vous avant ce soir si vous résidez dans les communes concernées par la mesure de confinement!

 L'inquiétude pour l'environnement

La groupe écologiste "Décidons Rouen" a fait part de son inquiétude dans un communiqué de presse. Ils rappellent la pollution de 2013 émanant du même site industriel.

Nous attendons les résultats des mesures faites actuellement par les autorités compétentes mais l'environnement est d'ores et déjà impacté et des effets de la fumée sur la santé de nombreuses personnes sont dejà constatés.

Les Verts demandent la fermeture du site une fois les risques d'explosion et de feu maîtrisés.

 

L’inquiétude des habitants

Beaucoup de témoignages nous arrivent pour nous faire part de l’inquiétude des personnes qui ont pu voir ou respirer ces fumées. Sur France bleu Normandie de nombreux auditeurs témoignent des dépôts de suie qui arrivent dans leur jardin. Méfiez-vous des fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux. Nous mettons à jour ce papier pour vous informer des derniers résultats d'analyse.

Les chauffeurs de bus de la TCAR ont préferé arrêter le travail, certains se plaignaient d'irritation et d'asthme. Il n'y aura pas de transports en commun à Rouen et son agglomération ce jeudi 26 septembre 2019.
 
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Plan de sortie Glyphosate

Les + Lus