Villers-Ecalles (76) : fin de la grève chez Ferrero, après 9 jours de blocage

Publié le Mis à jour le

Après 9 jours de blocage par des salariés grévistes, l'activité a repris au sein de l'usine Ferrero de Villers-Ecalles (76) depuis tôt ce mercredi 5 juin. Un accord a visiblement pu être trouvé entre direction et syndicat, mais ses détails n'ont pas encore été révélés.  

La direction de l’usine Ferrero de Villers-Ecalles a annoncé ce matin par communiqué officiel la fin de la grève entamée le 28 mai par des représentants du syndicat FO.



150 des 400 salariés de l'entreprise avaient cessé le travail. Ils réclamaient une augmentation des salaires et des investissements dans l'outil de production.



Le blocage du site a été levé cette nuit. L’usine est donc de nouveau accessible aux camions et aux voitures et une activité normale y a repris depuis 5h ce matin.



Une seule ligne de fabrication du Nutella sur les quatre avait continué de fonctionner depuis 9 jours. La production des Kinder Bueno était complètement à l'arrêt.  

D'après la direction, l’entreprise et les partenaires sociaux "se félicitent donc de ce dénouement positif qui a permis à tous les salariés de reprendre sereinement leur travail ce matin."



A cette occasion, le groupe Ferrero a réaffirmé son attachement à un dialogue social apaisé et constructif, dans l’intérêt de tous ses salariés, partenaires et consommateurs.



Pour l'instant, aucun détail n'a encore filtré sur les détails exacts de cet accord.  

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité