Vincent Lauda, président de la CCI de Rouen : "Le contournement Est est nécessaire pour les entreprises du territoire"

A quelques jours du vote crucial de la Métropole Rouen Normandie sur le Contournement Est, le président de la CCI de Rouen est venu réaffirmer son soutien au projet autoroutier vieux de plus de 40 ans.

"Nous perdons tous une demi-heure par jour à cause de l'engorgement des axes routiers rouennais", explique Vincent Lauda, président de la CCI de Rouen. Favorable de longue date au contournement Est de la ville de Rouen, le président de la CCI est venu réaffirmer son soutien au projet autoroutier sur le plateau de France 3 Normandie, quelques jours avant le vote de la Métropole Rouen Normandie sur le sujet. Un vote crucial et très attendu.

Aperçu d'une partie du tracé du projet de contournement Est de Rouen par une autoroute à péage
Aperçu d'une partie du tracé du projet de contournement Est de Rouen par une autoroute à péage © France Télévisions

Nous sommes la dernière métropole française sans contournement. A cause de cela, nous manquons d'attractivité aux yeux des milieux économiques et industriels.

Vincent Lauda, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Rouen Métropole

Le mois de février 2021 pourrait être le mois qui marquera la fin du projet autoroutier de contournement Est. Les élus métropolitains sont appelés à confirmer - ou non - leur engagement, notamment financier. Et le Président de la Métropole Rouen Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol s'est fait notamment élire sur la promesse d'abandonner le contournement Est. "Aujourd'hui, le débat n'est plus autour d'un contournement mais d'un péage à 12 euros pour 40 kilomètres", tranche Nicolas Mayer-Rossignol. Et sans l'argent et les voix de la métropole, l'ouvrage ne sortira probablement pas de terre. Un coup dur pour Vincent Lauda : "nous sommes la dernière métropole française sans contournement". Toujours selon le président de la CCI, "la mauvaise accessibilité de la ville de Rouen renforce le manque d'attractivité du territoire." Des arguments déjà répétés par le président du Département de Seine-Maritime, Bertrand Bellanger et par le président de la Région Normandie, Hervé Morin, tous les deux parties prenantes et favorables au contournement Est. 

La CCI passe à l'offensive...

La CCI de Rouen ne manque d'arguments sur son site internet pour expliquer que le contournement est essentiel à la prospérité du territoire. "À l'heure où le plan de relance dégage des crédits pour les territoires et appelle au lancement de projets structurants pour l'avenir, nous avons la chance à Rouen d’en avoir un qui est abouti, réalisable et financé. C'est notre ultime chance de le réaliser et nous ne la laisserons pas passer !", insiste Vincent Lauda. Le patron de la CCI ajoute : "nous ne laisserons pas quelques élus minoritaires désinformer une population qui soutient massivement ce projet attendu depuis trop longtemps". Les chefs d'entreprises passent donc à l'offensive... Il faut dire que les soutiens au projet autoroutier voient leurs espoirs de concrétisation s'évaporer un peu plus depuis l'installation du nouveau président de la Métropole Rouen Normandie qui devait verser 66 millions pour la réalisation de l'ouvrage. Si l'on en croit Nicolas Mayer-Rossignol, il n'en sera rien, "les électeurs ont tranché", conclu l'édile. 

 

durée de la vidéo: 03 min 17
Contournement Est : interview de Vincent Lauda, président de la CCI Rouen Métropole, le 4 février 2021

Vincent Lauda explique également que le projet est plébiscité. Selon un sondage IFOP commandé par la CCI, 83% des habitants des 71 communes de la Métropole Rouen Normandie sont favorables au contournement. A la question de l'impact écologique de la réalisation d'une telle infrastructure routière, M. Lauda souligne que "les véhicules électriques arrivent, les véhicules à l'hydrogène arrivent également". Autant d'arguments pour tenter de convaincre les 125 élus de la métropole Rouen Normandie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute économie transports