Cet article date de plus de 5 ans

Seine-Maritime : le combat d'un propriétaire de moulin contre l'administration

Après avoir entièrement restauré un des moulins de la vallée de la Durdent, Roland Paumelle est aujourd'hui sommé de détruire ce qui existe depuis des siècles
© France 3 Normandie

Comment faisaient les poissons avant ?

L'affaire concerne l'un des nombreux moulins situés le long de la Durdent, une petite rivière (ou plutôt un petit fleuve) qui, au nord d'Yvetot,  part du plateau du Pays de Caux pour se jeter dans la mer au milieu de la plage de Veulettes.

C'est dans la commune d'Oherville, entre Héricourt en Caux et  Cany-Barville, non loin du Hanouard et du restaurant Le Champêtre, que Roland Paumelle habite un moulin. Et contrairement aux nombreux autres situés dans la vallée (sur la "Route des moulins"), le sien est encore opérationnel avec une roue qui tourne.
Ce qui lui permet même de produire de l'électricité. 

Mais toute cette installation risque de disparaître puisqu'en application d'une directive européenne, les poissons migrateurs doivent désormais pouvoir remonter le cours de tous les fleuves sans rencontrer le moindre obstacle.
Conséquence : tout ce qui existe depuis des siècles comme les différences de niveau, les barrages, les chutes d'eau et les vannes, doit être démoli et aménagé selon les nouvelles normes.
Ce que conteste Roland Paumelle…

VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Bérangère Dunglas et Philippe Derouet  avec les interviews de Roland et Nicole Paumelle, propriétaire du moulin.
durée de la vidéo: 01 min 48
Une loi qui ignore la réalité ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société