"Un drame a été évité" : deux grenades retrouvées dans une maison

Mardi 5 mars 2024, les démineurs de Caen (Calvados) sont intervenus dans le centre-ville de Neufchâtel-en-Bray pour deux grenades, découvertes dans une maison.

C'est une information de nos confrères du Réveil de Neufchâtel-en-Bray (Seine-Maritime). Mardi 5 mars 2024, les démineurs de Caen (Calvados) sont intervenus pour deux grenades retrouvées dans une maison du centre-ville de Neufchâtel-en-Bray.

Au sous-sol d'une maison

C'est un couple avec leur petite fille de deux ans et demi qui les ont trouvées, alors qu'ils visitaient une maison qu'ils sont sur le point d'acquérir. "Nous faisions une nouvelle visite de la maison, la semaine dernière", indique Charly Buquet, responsable de l’agence immobilière FIM de Neufchâtel-en-Bray.

Charly Buquet a appelé les gendarmes, qui l'ont orienté vers les démineurs de Caen. "On a évité un drame. Si elles étaient dégoupillées, quelqu'un aurait pu perdre un membre, souligne-t-il. On ne sait pas d'où elles viennent. Cette maison était inhabitée depuis un moment et les héritiers n'avaient pas connaissance de la présence de ces munitions."

"Méfiez-vous, les munitions ont été fabriquées pour tuer"

Bombes, grenades... La découverte d'engins explosifs n'est pas rare en Normandie, qui fut le théâtre des deux guerres mondiales.

La préfecture de la Seine-Maritime prévient : "Méfiez-vous, les munitions ont été fabriquées pour tuer, elles peuvent encore le faire". Si vous en trouvez en vous promenant, lors d’un pique-nique, en rangeant la cave ou en bêchant dans le jardin, voici ce qu'il faut faire :

  • Ne touchez pas l’objet inconnu ;
  • N’ameutez pas le voisinage pour lui faire admirer votre découverte : quelqu’un pourrait faire courir des risques à tous ;
  • Marquez l’endroit avec un repère quelconque, recouvrez d’herbe, de terre, de branchages…;
  • Prévenez tout de suite les services de la gendarmerie, de la police ou de la mairie. Ils sauront prendre les mesures de sécurité nécessaires pour éviter les accidents, et faire appel aux spécialistes qui élimineront l’engin.

Pour en savoir plus sur les procédures de déminage, vous pouvez consulter le site de la préfecture de la Seine-Maritime.