Vivre à la campagne : regards d'habitants de Vieux-Rouen-sur-Bresle (76)

Vieux-Rouen-sur-Bresle (76) / © Emmanuelle Partouche
Vieux-Rouen-sur-Bresle (76) / © Emmanuelle Partouche

Ils ont choisi de vivre ou de travailler dans cette commune de 450 habitants, située au nord-est du département de la Seine-Maritime. Face à notre caméra, ils nous livrent leur vision du quotidien en zone rurale.

Par Emmanuelle Partouche

Située à 8 km d'Aumale, Vieux-Rouen-sur-Bresle est au carrefour de deux départements. D'un côté du pont franchissant la Bresle, la Seine-Maritime. De l'autre, la Somme.

Dans ce village de 450 âmes, nous avons posé notre caméra pendant deux jours et avons recueilli la parole de cinq normands.


Bruno Borgoo, maire de Vieux-Rouen-sur-Bresle

Depuis 2014, la commune est dirigée par Bruno Borgoo. Quand son grand-père flamand est arrivé en Normandie, il ne parlait pas un mot de français. Aujourd'hui, Bruno Borgoo est à la fois agriculteur et premier édile. Devant notre caméra, il évoque les enjeux pour un village de 450 habitants.
 
Parole de Normands : être maire de Vieux-Rouen-sur-Bresle
 


Jessi Toupin, salarié de la verrerie Zignago Vetro Brosse


A Vieux-Rouen-sur-Bresle, nous avons découvert la verrerie Zignago Vetro Brosse. Créée en 1854, l'usine, qui à l'origine produisait des fioles pour les pharmacies tout comme des flacons pour les parfumeurs, a été rachetée en 2002 par un groupe industriel italien. Après d'importants investissements, elle fait aujourd'hui vivre 350 salariés et compte parmi ses clients les plus grands noms de la parfumerie de luxe.
A 48 ans, Jessie Toupin est responsable d'atelier. Une grande partie de sa famille travaille pour la verrerie. Il nous raconte l'importance de ce site industriel dans sa commune et dans sa vie.
 
Parole de Normands : Jessi Toupin, salarié de la verrerie Zignago Vetro Brosse
 

Jacqueline Quenouille, patronne du bar « Chez Jacqueline »



En passant dans le centre-bourg, l'enseigne « Chez Jacqueline » trône en bonne place, non loin de la boulangerie et de l'agence postale. A 58 ans, Jacqueline, la patronne du bar, propose à ses clients du tabac, des journaux et une épicerie de dépannage. Un lieu de convivialité qu'elle aimerait voir perdurer.
 
Parole de Normands : Jacqueline Quenouille, propriétaire du bar "Chez Jacqueline"
 

Michel Cavalier, retraité et président du Club des Aînés


 
Pendant 20 ans, Nicole et Michel Cavalier ont fait les allers-retours entre Vieux-Rouen-sur-Bresle et la région parisienne, où ils étaient partis travailler plus jeunes. Lui dans la boucherie, elle dans le service à la personne. Durant deux décennies, tous les week-ends, ils ont retapé et aménagé une maison qu'ils ont achetée à Sortival, un hameau de Vieux-Rouen-sur-Bresle. Aujourd'hui, ils coulent une retraite heureuse, notamment grâce au Club des Aînés, que Michel préside et dans lequel le couple s'investit.
 
Parole de Normands : Michel Cavalier, retraité et président du Club des Aînés

 

Anne Cornu, enseignante de CE1-CE2 et directrice de l’école d’Hodeng-au-Bosc.


Anne Cornu est arrivée à Hodeng-au-Bosc (76) il y a 16 ans, au gré des affectations de l'IUFM. Cette école est en regroupement pédagogique intercommunal avec l’établissement de Vieux-Rouen-sur-Bresle. Les classes sont donc réparties sur les deux communes.

Cette année, Anne Cornu enseigne dans une classe à double niveau à des élèves de CE1-CE2. Une organisation à laquelle elle ne trouve que des bénéfices tant elle invite à l’entraide entre les enfants.
 
Parole de Normand : Anne Cornu, enseignante en CE1-CE2 et directrice d'école

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus