• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Les seniors normands sont moins pauvres que la moyenne en France

Image d'illustration / © MAXPPP
Image d'illustration / © MAXPPP

Les seniors sont non-seulement moins pauvres mais ils habitent également plus proches des services de santé que la moyenne en France.

Par Maxime Fourrier

En Normandie, 6,6% des seniors (plus de 65 ans) vivent sous le seuil de pauvreté contre 8,3% en France Métropolitaine. Les séniors normands sont également moins touchés par la pauvreté que l'ensemble de la population de la région et que la génération des 55-64 ans. 

Les seniors moins pauvres que l'ensemble de la population normande

Deux explications pour comprendre ces chiffres de l'INSEE. D'abord les ménages sont mathématiquement plus petits et donc le revenu disponible plus important. A revenu comparable, leur niveau de vie est plus élevé. Aussi, le minimum vieillesse - Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées - de 868€/mois est nettement supérieur à celui du RSA (Revenu de Solidarité Active), versé aux actifs au chômage. Enfin, les retraités les plus modestes bénéficient d'abattements spécifiques sur leurs impôts.
 

Le rapport de l'INSEE note toutefois que le taux de pauvreté grimpe à 7,9% pour les plus de 85 ans.  La cause : le nombre de veuves ayant des carrières professionnelles souvent incomplètes. 

Selon l'institut, les séniors les plus favorisés se trouvent dans le département de l'Eure et sur le littoral du Calvados et dans l'agglomération de Granville. Les plus aisés habitent également en périphérie de Rouen, du Havre et de Caen. A l'inverse, les plus pauvres se situent dans l'est de la Seine-Maritime, dans le sud de la Manche ou à l'intérieur du Calvados.
 
Niveau de vie médian des ménages séniors (étude de 2015) / © INSEE
Niveau de vie médian des ménages séniors (étude de 2015) / © INSEE


Une espérance de vie plus faible en Normandie que dans le reste de la France

Les seniors normands vivent moins longtemps que leurs homologues métropolitains : 8 mois de moins pour les hommes et 5 mois de moins pour les femmes. Dans notre région l'espérance de vie pour une femme est de 87,2 ans et 82,5 ans pour les hommes, selon l'INSEE. En Normandie, les principales causes de décès restent les tumeurs et les maladies respiratoires. Plus fréquentes qu'ailleurs, ces affections contribuent largement à la surmortalité dans la région. 
 
© INSEE
© INSEE

L'INSEE précise en revanche que les séniors normands bénéficient d'une meilleure accessibilité aux équipements de santé que la moyenne en France. En Normandie, 9 seniors sur 10 résident à moins de 15 minutes d'un 'ensemble d'équipements liés à la santé' (optique, audioprothésiste, médecin généraliste, pharmacie, infirmier, laboratoire d'analyses médicales...)

A lire aussi

Sur le même sujet

Entretien mercato du Stade Malherbe avec Fabrice Clément

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer