• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Dans “Sérotonine”, Houellebecq se balade en Normandie et défend les éleveurs

Michel Houellebecq sort le 4 janvier "Sérotonine", où il est question de la Normandie et de ses éleveurs / © /MIGUEL MEDINA
MIGUEL MEDINA / AFP
Michel Houellebecq sort le 4 janvier "Sérotonine", où il est question de la Normandie et de ses éleveurs / © /MIGUEL MEDINA MIGUEL MEDINA / AFP

Un roman de Houellebecq , c'est toujours un événement.  Son 7ème roman, "Sérotonine", sorti ce vendredi 4 janvier, cartonne déjà en librairie. Et cette fois-ci, l'auteur a puisé son inspiration en Normandie, entre le Nez de Jobourg, les Rives de l'Orne à Caen, sans oublier la crise du lait en 2009. 

Par Catherine Gauberti

Avec lui, on peut s'attendre à tout. Même à ce titre "Sérétonine". L'auteur aurait-il abusé de cette "hormone du bonheur" ? Le docteur Houellebecq nous ferait-il une bonne prescription médicale ?

Non,non, non, rassurez-vous, Michel Houellebecq trempe toujours sa plume caustique dans l'encre noire et mélancolique. 

Cette fois, son avatar porte le nom de Florent-Claude Labrouste, ingénieur-agronome dépressif. Un anti-héros qui se présente ainsi : 

"J’ai connu le bonheur, je sais ce que c’est, je peux en parler avec compétence, et je connais aussi sa fin, ce qui s’ensuit habituellement" 

 

Sérotonine a été tiré à 320 000 exemplaires le 4 janvier par Flammarion / © Thomas SAMSON / AFP
Sérotonine a été tiré à 320 000 exemplaires le 4 janvier par Flammarion / © Thomas SAMSON / AFP

La Normandie fait parti du décor 

Extrait : 

"Je sombrai finalement dans un sommeil douloureux, non sans des recours répétés au calvados hors d’âge du centre Leclerc de Coutances. Aucun rêve n’y avait préludé, mais je fus brusquement réveillé, au plus obscur de la nuit, par la sensation d’un frôlement ou d’une caresse sur mes épaules."

Michel Houellebecq ne se contente pas de siroter le calvados du leclerc de Coutances. Dans la Manche, on l'aperçoit au Nez de Jobourg ou encore à Canville-la Rocque, près de Portbail. A Caen, il promène sa silhouette rue d'Auge (près de la gare), aux Rives de l'Orne ou encore en Suisse Normande.

Ce passage en Normandie inspire les pages les plus tendres de son histoire. Lorsque Florent-Claude Labrouste part à la recherche de ses amours et amitiés perdues. Lorsqu'il retrouve son meilleur ami, un agriculteur normand ruiné. Il prend alors la défense de ces éleveurs, menacés par la mondialisation. Il monte sur les barricades. 

D'ailleurs, son récit traverse une France qui piétine ses traditions, banalise ses villes, détruit ses campagnes au bord de la révolte. Il se moque de ces bobos habitués des bars à tapas et de ces psys à tête de zadistes qui délivrent les pilules du bonheur… cette fameuse "sérotonine."

Reportage à Caen d'Erwan De Miniac et Stéphanie Lemaire

 
Sérotonine parle de la Normandie - Michel Houellebecq

Sur le même sujet

travaux sur l'avant port Ouistreham-Caen

Les + Lus