Simone Veil, son histoire d’amour avec la Normandie

Portrait de Simone Veil, 26/10/2007. / © AFP
Portrait de Simone Veil, 26/10/2007. / © AFP

Simone Veil est entrée ce dimanche 1er juillet 2018, avec son époux Antoine, au Panthéon à l'issue d'une cérémonie au cours de laquelle le président Macron a salué cette personnalité qui a "fait la France plus grande et plus forte". L’occasion de revenir sur son lien fort avec la Normandie..
 

Par SN

Les cercueils de Simone Veil, décédée le 30 juin 2017, et de son époux reposent désormais dans la nef du Panthéon. Ils seront déposés ce lundi 2 juillet dans la crypte où ils seront réunis. Les deux cercueils recouverts du drapeau français sont entrés par le portail monumental du Panthéon en présence du président et de son épouse Brigitte, des deux fils encore vivants du couple Veil et de leurs descendants, au son d'un solo de violoncelle de la suite numéro 5 de Jean Sébastien Bach.

Cette entrée a été applaudie par le millier d'invités et les nombreux anonymes ayant suivi la cérémonie autour du Panthéon.

Simone Veil reposera avec son époux dans le sixième caveau de la crypte aux côtés de Jean Moulin, André Malraux, René Cassin et Jean Monnet, "quatre grands personnages de notre Histoire", qui "furent comme elle des maîtres d'espérance", selon Emmanuel Macron.


L’occasion de revenir sur son lien fort avec la Normandie, avec Franck Bodereau et François Hauville (montage) :


 

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus