SNCF : en gare Saint-Lazare, les portiques anti-fraude submergés par le flot des voyageurs

Les portiques installés au mois de décembre sont supposés juguler la fraude. Dans les faits, ils restent ouverts aux heures de pointe sans pour autant se faire oublier : les usagers pestent désormais contre les bousculades qu'ils engendrent et dénoncent un équipement dangereux..

Au mois de décembre, ces portiques ultra-modernes ont été inaugurés par un président de région Normandie tout sourire. Hervé Morin a déclaré la guerre aux fraudeurs et cette machine doit être une arme imparable : la porte menant aux quais ne s'ouvre que lorsqu'un titre de transport valide est présenté aux lecteurs prévus à cet effet. Le Conseil régional a investi plus de deux millions d'euros afin d'équiper la gare Saint-Lazare à Paris. Et à terme, toutes les gares normandes doivent en être dotées.

Opération portes-ouvertes...


Selon la Région, 11 à 13 % des passagers seraient des fraudeurs ! Aujourd'hui, Hervé Morin assure que ces portiques seront rentables : "le dispositif a été testé l'année dernière. Nous avons constaté immédiatement une hausse considérable des recettes".



Mais depuis qu'ils sont entrés en service, ils restent le plus souvent ouverts. Apparemment personne n'a encore osé mettre la machine en route en fin d'après-midi, quand des milliers de voyageurs affluent en courant vers les quais dans l'espoir de ne pas rater leur train. Aux heures de pointe, la cohue est telle que l'engorgement du hall serait inévitable. 

La présence de ces portiques n'en demeure pas moins encombrante, même lorsque les portes sont ouvertes : les vidéos mises en ligne sur youtube par l'association des usagers de la ligne Paris-Cherbourg, en attestent, c'est la bousculade. "Regardez, c'est impressionnant, les gens passent à côté, par dessus" s'inquiète la présidente Nicole Grof qui dénonce des bousculades, des mouvements de foule. Son jugement est catégorique : "les portiques sont dangereux".

Reportage de Laïla Agorram, Sylvain Rouil, Mathieu Bellinghen



L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité