Cet article date de plus de 4 ans

Solitaire du Figaro : le classement des normandes

Avant le départ de la dernière étape de la Solitaire Bompard Le Figaro, où en sont les navigatrices normandes, Sophie Faguet, Claire Pruvot et Cécile Laguette ?
Sophie Faguet et Claire Pruvot, avant le départ
Sophie Faguet et Claire Pruvot, avant le départ © F3 Normandie / L.Marville

Sophie Faguet : 22 ème au classement général

Son temps, au général : 9J, 10h 20m 17s 11h 27m 3s

Aux commandes de "Région Normandie", la navigatrice havraise de 29 ans a débuté le dériveur à Granville. Elle s'est imposée lors de la sélection du “jeune skipper bas-normand” en 2014 et a intègré le circuit Figaro Bénéteau.   

Dans son interview réalisée sur les pontons de La Rochelle, Sophie Faguet estime s'être "un peu tiré une balle dans le pied sur le départ..." de la troisième étape.

Ecoutez :

Interview de Sophie Faguet à La Rochelle

 

Claire Pruvot, 28 ème au classement général

Son temps au général : 9J, 15h 34m 8s 16h 41m 30s
Claire Pruvot est à la barre de "Port de Caen Ouistreham". Cette ancienne membre de l'équipe de France de Match racing, reste très attachée à son club de Courseulles-sur-Mer.
 

Cécile Laguette, 38 ème au classement général

Cécile Laguette vit à Lorient mais elle a pris les rênes de "DEAUVILLE". Architecte naval et navigatrice professionnelle, elle est aussi ingénieure en composites et faisait partie du bureau d'études de Team New Zealand lors de la 34ème Coupe de l'América.

Tout comme le Britannique Hugh Brayshaw (Artemis 23), Cécile Laguette a choisi de garder son énergie pour la quatrième et dernière étape. Elle a donc coupé le parcours de la 3 ème étape pour rejoindre La Rochelle au plus tôt.

Son temps au général : 10J, 12h 28m 48s 37h 36m 10s

Cap sur la dernière étape : La Rochelle / La Rochelle 

Les skippers se seront reposés à peine 24 heures avant de s’élancer ce soir dans le sprint d'une dernière étape longue de 130 milles. Le départ officiel est donné à 19 heures pour un aller-retour vers l’Ile d’Yeu, que les concurrents pourront contourner soit par bâbord soit par tribord, à leur libre choix tactique ... 
© Alexis Courcoux


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solitaire du figaro sport voile