Manche: “à la maison”, le ministre Stéphane Travert doit tout de même convaincre

Echange animé ce vendredi à Granville entre des pêcheurs et leur ministre Stéphane Travert
Echange animé ce vendredi à Granville entre des pêcheurs et leur ministre Stéphane Travert

Le nouveau ministre de l'agriculture Stéphane Travert avait choisi des terres "familières" pour son premier déplacement officiel en province ce vendredi. Une visite qui sans être mouvementée fut moins "facile" que prévue.

Par CM et TC

A la veille du weekend, Stéphane Travert avait choisi de revenir "à la maison" pour son premier déplacement officiel en province. C'est à Granville, ce vendredi que l'ancien député de la Manche désormais ministre de l'agriculture et de la pêche est venu prendre la température.

Et ce sont justement les professionnels de la mer qui ont interpellé les premiers le nouveau ministre. Car à l'approche du début des négociations du Brexit, les tensions sont de nouveau vives de part et d'autres de la Manche (la mer et non le département): la Grande-Bretagne entend retrouver "le contrôle exclusif des droits de pêche" à proximité de ses côtes.


"Je pense qu'au mois d'août et au mois de septembre, ça va être dur de tenir les marins pêcheurs alors qu'on sait que peut-être à myen terme on n'aurau plus le droit d'aller pêcher chez eux (les Britanniques) alors qu'eux sont déjà en train de pêcher chez nous", a alerté un pêcheur granvillais. 

Et l'inquiétude est également vive dans les terres. Ces dernières semaines, les éleveurs laitiers sont de nouveau monté au créneau. Jeudi dernier, l'INSEE a indiqué que la contribution de l'agriculture au produit intérieur brut français avait chuté de
8,4% en 2016. La "Ferme France" enregistre une "perte de production de 4,9 milliards d'euros par rapport à 2015, dans un contexte global où l'économie française reprend de la vigueur, ce résultat interpelle", a commenté le principal syndicat agricole français, la FNSEA, dans un communiqué. 

"Redonner de la fierté à l'agriculture"

Lors de ce déplacement en Normandie, le ministre de l'agriculture s'est donc attaché à rassurer les professionnels du secteur quant au cap fixé par le président de la République. "Bien sûr les attentes sont fortes et légitimes, mais on a pris des engagements au cours de la campagne: pour les producteurs c'est la rémunération au juste prix de leur travail, redonner de la fierté à l'agriculture, redonner de la dignité à l'agriculture", a déclaré Stéphane Travert. Pour le Manchois, l'été s'annonce plutôt studieux: le 20 juillet prochain, il s'attaquera au chantier des états généraux de l'alimentation.


Reportage de Thierry Cléon et Guillaume Le Gouic

Le ministre Stéphane Travert dans la Manche

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Vente de calendriers: attention aux faux pompiers !

Près de chez vous

Les + Lus